La réponse de Patrick Poivre d’Arvor aux accusations de viols, des procès bientôt diffusés à la télévision et l’hommage des Inrocks à Daft Punk

  • A
  • A
7:44
© Europe 1
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

En France, le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, souhaite que les procès puissent être diffusés à la télévision, ce qui est interdit actuellement. Patrick Poivre d'Arvor contre-attaque et a répondu dans "Quotidien" sur TMC aux accusations de viols de l'autrice et animatrice Florence Porcel. Enfin les Inrockuptibles publient un numéro spécial consacré aux Daft Punk, qui ont annoncé leur séparation il y a quelques jours.

Place au journal des médias, Antoine, à la Une, des procès, peut-être, bientôt diffusés à la télévision.  

C’est ce que souhaite le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, dans l’un des points de sa réforme de la Justice. Aujourd’hui, diffuser une audience, c’est interdit. Seuls quelques procès historiques ont eu une dérogation. Dernier exemple en date : le procès des attentats de janvier 2015. Si la loi était adoptée, c’est France Télévisions qui pourrait diffuser ces procès. Le ministre de la Justice a dit être en discussion avec le service public.

La justice, à la télé, cela se fait déjà dans quelques pays - aux Etats-Unis, notamment. Louise Bernard, cela fait près de 60 ans que les procès peuvent être filmés et diffusés à la télévision.  

Les Américains raffolent des émissions judiciaires et images de procès. Les grandes chaînes comme CNN, NBC, CBS diffusent des extraits d’audiences depuis bien longtemps dans leurs émissions ou JT. Le premier procès visible à la télévision date de 1959, à Indianapolis. Une femme accusée de meurtre par jalousie. 

Depuis, les Etats-Unis sont allés beaucoup plus loin, avec la création d’une chaîne entièrement dédiée à la justice, Court TV. 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, vous pouvez regarder des émissions judiciaires et surtout des procès en direct ! Ce fut le cas de celui d’O.J. Simpson, très médiatisé, retransmis en temps réel, qui a fait les beaux jours de la chaîne pendant toute une année, avec un nombre de téléspectateurs qui explosait.

Petite précision : il y a quand même quelques précautions de prises pour les procès en direct, comme la diffusion avec un léger différé pour pouvoir masquer des informations comme des adresses ou le nom des jurés. 

Lundi prochain, gros événement pour la chaîne : le procès du meurtrier présumé de George Floyd, que les Américains pourront suivre depuis leur canapé.  

En France, le texte de loi doit être présenté mi-avril en conseil des ministres et être soumis au vote du Parlement un mois plus tard.  

A Reims, un homme mis en examen et incarcéré pour “tentative de meurtre”. 

C’est le principal suspect de l’agression d’un photojournaliste, samedi dernier. Un jeune de 21 ans est soupçonné d’avoir frappé Christian Lantenais pour l’empêcher de faire son métier, selon les mots du procureur de la République de Reims. Il aurait porté des coups à la tête, alors que le photographe était à terre. Le photographe était encore dans le coma, hier soir.  

Patrick Poivre d’Arvor contre-attaque. 

Le journaliste a répondu aux accusations de viols portées par l’autrice et animatrice, Florence Porcel. L’ancien présentateur vedette de TF1 les a balayées sur le plateau de “Quotidien” hier soir - émission de TMC, chaîne du groupe TF1 pour qui PPDA a longtemps travaillé.

Ce à quoi fait référence Patrick Poivre d’Arvor, ce sont d’autres témoignages, d’anciennes journalistes de TF1 notamment. Elles ont raconté avoir été mises en garde contre le comportement supposé de PPDA. Comportement sur lequel il est revenu. 

Par ailleurs, Patrick Poivre d’Arvor a dit que ses avocats étaient en train de rédiger deux plaintes - l’une pour dénonciation calomnieuse contre Florence Porcel, l’autre pour diffamation contre Le Parisien.  

La réponse de BFMTV au Canard Enchaîné.

Non, il n’y avait pas de journalistes, ni de consultants de BFM dans un restaurant clandestin, le 24 février dernier. Un restaurant qui se trouve juste à côté des locaux de la chaîne. C’est l’un des spécialistes police/justice de BFM, Raphaël Maillochon qui l’affirme sur Twitter,  “des policiers ont verbalisé plusieurs personnes qui fêtaient le pot de départ d'une employée d'un hôpital”, écrit-il.

L’humoriste Jarry à la tête d’une nouvelle émission. 

Un divertissement pour TF1. C’est TéléStar qui donne l’information. Il s’agit de l’adaptation d’un format étranger, “Game of talents”. Un concours où deux équipes de célébrités s’affrontent pour trouver les talents cachés de candidats. Des acrobates, chanteurs, ventriloques d’après le magazine. Ils seront aidés par des indices pour mener l’enquête. Jarry va donc revenir à l’animation, lui à qui TF1 avait confié l’émission “Good Singers” cet été.  

Une nouvelle présentatrice pour le Canal Sports Club, sur Canal+. 

Astrid Bard, selon L’Equipe. La journaliste en prendra les commandes la semaine prochaine, le 13 mars.  Elle va prendre la suite de Marie Portolano, qui part pour M6. Un départ officialisé hier. 

Un numéro spécial des Inrockuptibles en kiosque ce matin. 

On pourrait croire le magazine en deuil. La Une est presque toute noire… Deux années, comme sur une pierre tombale - 1993 - 2021. Et deux casques iconiques, ceux du duo Daft Punk. Duo qui a annoncé sa séparation la semaine dernière. Un événement planétaire qui méritait au moins un hors-série des Inrocks. 

 

Résultat : 70 pages sur Daft Punk. Dont deux tiers d’archives. Le journal a ressorti toutes ses interviews avec Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo - entretiens réalisés à chaque sortie d’album depuis presque 30 ans. Il y a aussi des articles inédits : des analyses pour comprendre le phénomène ainsi que des témoignages d’artistes qui ont tous une histoire personnelle avec le duo. 

 

Plus original encore : des critiques de leurs albums, mais inédites. Les journalistes ont réécouté la discographie complète des Daft Punk avec leur regard, ou plutôt leur oreille, d’aujourd’hui. Tout cela est à découvrir dans le numéro spécial des Inrockuptibles, en kiosque dès aujourd’hui pour un mois.