Grève chez BFM, les femmes expertes oubliées de la crise du Covid-19, une symphonie pour la vie et un coeur de sang et d'or

  • A
  • A
10:02
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Aujourd'hui, se déroule la première grève de l'histoire du groupe NextRadioTV, qui représentent toutes les chaînes siglées BFM et RMC. Deux rapports publiées hier soir soulignent la faible représentation des femmes expertes à la télévision lors de la crise du coronavirus. France 3 nous propose ce soir une symphonie pour la vie. Une nouvelle série documentaire à partir de ce soir sur la chaîne L’Equipe.

Et on commence ce journal des Médias avec la première grève de l’histoire du groupe NextRadioTV 

Il faudra peut-être y voir un signe de maturité… Alors je vous rappelle de quoi il s’agit… NextRadioTV, ce sont toutes les chaînes siglées BFM, les chaînes RMC et la radio RMC. Tous ces antennes sont menacées par un important plan de départs… il doit concerner entre 330 et 380 emplois sur les 1600 salariés du groupe. Comme je vous l’annonçais lundi, une assemblée générale s’est tenue hier… et les salariés ont décidé de faire grève… une grève qui a commencé ce matin très tôt… et à laquelle a décidé de prendre part Jean Jacques Bourdin… qui n’était pas à l’antenne ce matin ni sur RMC ni sur BFM. Nous avons joint Malika Kerbouche, élue CFDT de l’intersyndicale qui regroupe toutes les antennes du groupe…  A ses yeux, ce qui pose problème au-delà même du plan social, c’est la méthode de la direction générale…  La déléguée syndicale pointe surtout du doigt Arthur Dreyfuss, devenu directeur général des activités médias en début d’année… et à la manoeuvre sur toutes les réorganisations d’Altice. La déléguée CFDT en appelle donc à Arthur Dreyfuss… à qui j’ai proposé de réagir ce matin. Le directeur général en charge des médias n’a pas voulu prendre la parole immédiatement mais m’a promis de venir à ce micro dans quelques jours. Ce qu’on ne sait pas à l’heure où on se parle, c’est si le débat pour la mairie de Paris entre Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn qui doit se dérouler ce soir sur BFMTV pourra se tenir… 

Deux rapports publiés hier soir soulignent la faible représentation des femmes expertes à la télévision lors de la crise du coronavirus

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et l’INA ont effectivement groupé leurs efforts pour mettre en lumière… au fond ce qu’on sait déjà depuis longtemps : les femmes sont sous représentées sur les plateaux de télé. Selon l’INA, elles sont notamment moins visibles lorsqu’il faut incarner des positions d’autorité… par exemple quand il faut interroger un médecin ou un chef de service, dans 32% des cas, c’est un homme qui apparaîtra à l’écran… contre 27% de femmes. En revanche, dès qu’il s’agit de métiers comme aide-soignant ou infirmière, les femmes sont quatre fois plus représentées que les hommes. Mais Cyril, si cette situation est problématique, elle n’est pas propre à la séquence du coronavirus C’est en effet ce que révèle l’étude cette fois du CSA : la sous représentation des femmes lors de cette période spécifique est identique à ce qui avait été constaté sur l’ensemble de l’année dernière. Pour autant, là encore sur la place des experts… et en l'occurrence des expertes...les chaînes de télé ont laissé très peu de place aux femmes. Alors que comme le CSA, la place des expertes sur les plateaux n’a cessé d’augmenter au fil des années… elle s’est effondrée lors de la crise du coronavirus : elles ne représentent que 20% des personnes invitées… pour vous rendre ça plus clair, quand il y a 10 experts sur un plateau de télé, 8 sont des hommes et seuls 2 sont des femmes. 

France 3 nous propose ce soir une symphonie pour la vie 

Et cette "Symphonie pour la vie", c’est justement le titre de cette grande soirée de musique classique enregistrée la semaine dernière au théâtre du Châtelet à Paris. Une soirée caritative dont les bénéfices seront reversés à la Fondation des hôpitaux de Paris et hôpitaux de France. Evidemment, ce concert s’est enregistré en respectant les mesures sanitaires… et donc sans public… ou presque, puisqu’il y avait quelques invités… notamment la première Dame, Brigitte Macron… et le dessinateur Plantu qui croque la soirée… le dessinateur du Monde s’est également chargé de la couverture du disque "Symphonie pour la vie". Louise Bernard a rencontré Nathalie Dessay, qui fait partie des artistes invités à se produire, elle nous raconte comment elle a vécu cette expérience… et de jouer dos au théâtre. Forcément, ce genre d’organisation n’est pas sans conséquence… notamment financière. Le producteur Yannis Chebbi nous détaille ce surcoût. Symphonie pour la vie, c’est ce soir sur France 3 à partir de 21 heures… un beau concert pour une bonne oeuvre.

Une nouvelle série documentaire à nous signaler Cyril à partir de ce soir sur la chaîne L’Equipe

"Lens, de sang et d’or"... c’est le titre de cette toute nouvelle série documentaire qui commence ce soir sur la chaîne L’Equipe. Une série en 4 épisodes diffusés en deux soirées… ce soir et demain… qui nous plonge dans les coulisses de la dernière saison de l’équipe lensoise. Une première en France… le producteur François Pesenti nous raconte pourquoi il ne s’agit pas simplement d’un documentaire de sport. Je vous le disais, ce genre de série documentaire sportif n’existe pas en France… mais c’est un genre qui commence à se faire un nom… grâce à Netflix ! La plateforme américaine a innové avec une série sur le club anglais de Sunderland… qui a également des supporters hauts en couleur… avec une formidable série sur la Formule 1… et bien sûr la série The Last Dance sur les Chicago Bulls de Michael Jordan. J’ai demandé à François Pesenti ce qui caractérisait ces nouveaux docs de sport. Que vous aimiez le foot ou pas… ou même que vous ayez le mauvais goût des supporters du PSG ou le bon goût de supporter l’OM… jetez un oeil à ce “Lens, de sang et d’or” ce soir sur la chaîne L’Equipe… il se peut même qu’une deuxième saison voit le jour après le remontée du RC Lens en Ligue 1.