Des millions pour l'Institut Pasteur grâce à des gamers, une baisse pour la redevance et un retour pour Éric Zemmour

  • A
  • A
4:01
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Des gamers qui font péter les scores, une redevance qui baisse, un Zuckerberg qui s’accroche à ses biens, Zemmour de retour et la patronne de Closer qui s’en va, c’était le petit tour de la planète médias.

Une histoire de gamers qui font gagner des millions.

Ce week-end, 55 gamers (joueurs de jeux vidéo) ont rapporté 3.5 millions d’euros à l’institut Pasteur lors d’une compétition caritative, un record mondial. Réunis à Montpellier pour la 4e édition de Zevent (un rassemblement de gamers à but caritatif), ces amateurs de Fortnite, Call of Duty ou encore Minecraft ont fait exploser les compteurs durant leur affrontement qui aura duré deux jours et trois nuits. Ce recueil de dons a été salué par Emmanuel Macron lui-même. Le chef de l’État s’est fendu d’un tweet dans lequel il félicite les joueurs "Vous êtes inspirants et vous nous démontrez que tout est possible pour soutenir une cause pour laquelle on croit, bravo", a écrit Emmanuel Macron.

Opération redistribution du gouvernement, la redevance va baisser.

Pas d’emballement, cela ne vous permettra pas de vous taper la cloche, mais c’est un fait rare. En 2020, la contribution à l’audiovisuel public baissera de un euro. Ce n’est pas énorme mais c’est tout de même la première fois depuis 15 ans que la redevance baisse. Elle est passée de 116 euros en 2008 à 139 euros cette année. Cela représente 25 millions d’euros de moins qui ne seront donc pas versés aux entreprises de l’audiovisuel public, de toute façon soumises à d’importantes économies. Elles doivent réduire leur budget de 190 millions d’euros d’ici 2022.

Mis à la porte d’iTélé, Eric Zemmour va-t-il revenir par la fenêtre de CNews ?

"C’est en discussion", a répondu l’essayiste au Parisien qui a révélé la possibilité de voir Zemmour revenir sur une chaîne qui l’avait donc écarté il y a trois ans alors qu’elle s’appelait encore iTélé. Ce serait un retour en pleine lumière puisque, selon le quotidien, Eric Zemmour discuterait d’un débat quotidien sur CNews. Sans savoir encore dans quelle tranche il serait programmé. Alors que les audiences de CNews sont déjà solides en matinée, c’est plutôt le soir que la chaîne info du groupe Canal a besoin de se renforcer face à David Pujadas sur LCI et Ruth Elkrief sur BFM. Quelle que soit l’heure, c’est un choix éditorial fort que décide CNews. Eric Zemmour a été définitivement condamné mardi dernier à 3.000 euros d’amende pour "provocation à la haine religieuse" pour des propos tenus dans l’émission "C à vous".
Un deuxième fait d’arme avec la justice après une première condamnation en 2011, déjà pour "provocation à la haine".

On lui doit une des Unes de la presse people les plus marquantes de ces dernières années, Laurence Pieau quitte Closer.

C’est un nom que le grand public ne connaît pas forcément mais dans le petit monde de la presse (et pas seulement de la presse people), le nom de Laurence Pieau est connu de tous. À la tête du magazine Closer depuis 2005, la journaliste a officialisé son départ en fin de semaine alors que son groupe Mondadori était racheté par Reworld Media. C’est à Laurence Pieau que l’on doit donc la Une montrant François Hollande (alors président de la République) se rendre à scooter une adresse parisienne non loin de l’Élysée où il retrouvait donc Julie Gayet.
Un énorme coup pour l’hebdomadaire qui, en 2014, avait effacé encore un peu plus les frontières vie privée - vie publique.

Pas question de vendre les filiales de Facebook !

Le grand patron de l’entreprise américaine a fait un petit saut à Washington en fin de semaine dernière et son message est clair : il ne vendra pas Instagram et WhatsApp. Reçu par Donald Trump puis auditionné à huis clos au Sénat, Zuckerberg a défendu son groupe mordicus.
Pas question pour lui de céder aux pressions, notamment aux menaces de démantèlement que lui promettent certains candidats démocrates à la prochaine présidentielle américaine. Pour mémoire, Facebook avait dépensé un milliard de dollars pour s’offrir Instagram et 19 milliards pour WhatsApp.