Le grand direct des médias - Gérald-Brice Viret

SAISON 2013 - 2014 , modifié à
  • A
  • A
1: 9:03
Partagez sur :

Thomas Joubert et son équipe décryptent et analysent l'univers de la télé et l'actualité des médias. Sans concession et sans langue de bois.

Invités : 

- Alain Carraze – Journaliste Télé 2 Semaines, spécialiste des séries
 Scandal ,  Blue Bloods  ou encore Devious Maids … Les séries d’ M6 accumulent les mauvaises audiences. Pourquoi la chaine ne parvient-elle pas à installer ses nouvelles séries ?

- Stéphane Bern – Journaliste, Animateur, Présentateur
Pour un nouveau numéro de  Secrets d’Histoire  inédit à 20h45 sur France 2 et pour nous parler de son bilan de la saison qui a été très chargé cette année !

- Gérald-Brice Viret  – Directeur du pôle télévision de Lagardère Active / Patron de Gulli
Bilan de la saison pour Gulli + rentrée !

- Buzz du Jour : Faut-il interdire ou autoriser les manifestations pro-palestiniennes pour éviter les débordements ?

Samedi, dans le quartier de Barbès à Paris, une manifestation en soutien au peuple palestinien a dégénéré en violents affrontements contre les CRS. Dimanche à Sarcelles, d'autres manifestants s'en sont pris à une Synagogue et une épicerie kasher. La manifestation de samedi avait pourtant été interdite par le préfet de police "au vu des risques graves de trouble à l'ordre public qu'engendrerait sa tenue". L'extrême gauche avait vivement critiqué cette décision et avait appelé à manifester malgré l'interdiction. le NPA avait justifié ce choix en dénonçant "une atteinte grave aux droits démocratiques et à la liberté de manifester"

Manuel Valls a déclaré avant-hier que les événements de samedi justifiaient "d'autant plus le choix [...] fait avec courage par le ministre de l'intérieur". Bernard Cazeneuve, de son côté, a déclaré hier matin à Sarcelles : "il est intolérable que l'on s'en prenne à des synagogues ou à des commerces parce qu'ils sont tenus par des juifs. Rien ne peut justifier de telles violences".
Le NPA estime que le gouvernement est responsable de ces incidents. Il dénonce l'interdiction de la manifestation et pense que le dispositif policier mis en place a favorisé les débordements. Demain à 18h30 à Paris, le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens appelle à une nouvelle manifestation. 

Faut-il interdire ou autoriser les manifestations pro-palestiniennes en France pour éviter  les débordements? 

Et vous qu’en pensez-vous ?

-        Pensez-vous que les risques pour l’ordre public sont trop forts pour autoriser de telles manifestations ?
-  Estimez-vous, au contraire, que ce soit le rôle de la Police d’encadrer ces rassemblements et qu’une telle interdiction représente une grave atteinte aux libertés publiques ?

Pour en parler

- Nicolas Comte, secrétaire général adjoint du syndicat Unité SGP police FO (syndicat majoritaire de la Police nationale en France)
- Erwan le Noan, contributeur au site Atlantico 
 

Les émissions précédentes