Neymar au PSG : il arrive !

  • A
  • A
La revue de presse est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Julien Pearce revient sur ce qui fait la Une des quotidiens nationaux.

On commence avec L'Équipe qui consacre sa Une au transfert de Neymar au PSG.

"Il arrive" titre le quotidien sportif.
La star brésilienne devrait atterrir à Paris dans l'après-midi et signer son contrat demain. Neymar a passé sa visite médicale hier à Porto après avoir dit adieu à ses coéquipiers du FC Barcelone.
"Paris va désormais entrer dans une toute nouvelle dimension" explique L'Équipe qui a calculé que le prodige brésilien va coûter la modique somme de 120 millions d'euros par an au PSG, un calcul qui lisse le prix du transfert sur les cinq années à venir soit la durée du contrat proposé au joueur.
Le club de la capitale va donc devoir trouver des ressources supplémentaires pour rester dans les clous du fair play financier.
En clair, le PSG va devoir vendre certains de ses meilleurs joueurs, conclut le quotidien sportif.

L'Équipe qui révèle aussi ce matin un autre transfert imminent.

"Il s'en va" écrit le journal. "Il" c'est Kylian Mbappé. L'attaquant monégasque a décidé de quitter la principauté dès cet été. Manchester City, le Real Madrid, le FC Barcelone et le PSG sont à l'affut. Le prix affiché du prodige tricolore donne là encore le tournis, 180 millions d'euros.

Une nouvelle "douche froide" pour les communes et départements titre L'Humanité.

L'association des maires ruraux de France vient de découvrir une annulation de crédits de près de 300 millions d'euros pour cette année, faite "en catimini estivale" dénonce-t-elle. "Cela pose un sérieux doute sur la sincérité des engagements gouvernementaux" s'insurge le président de l'AMRF.
Sur l'ensemble du quinquennat, les collectivités devront économiser 13 milliards d'euros au total alors qu'elles réalisent 70% des investissements publics.

On termine avec le "Air Bnb des piscines", c’est à lire dans Le Parisien-Aujourd'hui en France.

La start-up française Swimmy a lancé le mois dernier une plateforme en ligne pour mettre en lien les propriétaires de piscines et les baigneurs qui veulent échapper à la canicule. La start-up prend 10% de commission sur chaque transaction. "L'idée m'est venue l'été dernier en me baignant dans la piscine d'une amie, explique celle qui l'a créée. Je me suis dit qu'il serait agréable de pouvoir disposer d'un site recensant les piscines disponibles".