La faillite d’Aigle Azur, le "marqueur-gate" de Trump et la crise du nucléaire font la Une de la presse algérienne, américaine et iranienne

  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
La revue de presse internationale est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Alors que la compagnie Aigle Azur annule tous ses vols pour cause de faillite, Donald Trump créé la polémique en incluant l'Alabama dans les États risquant d'être concernés par l'ouragan Dorian et la France tente une nouvelle médiation dans la crise du nucléaire iranien.

Nour Chahine : la faillite d’Aigle Azur vue d’Algérie

En grande difficulté financière, la compagnie Aigle Azur spécialisée dans les vols pour l’Algérie est contrainte d’annuler tous ses vols à compter de samedi. La presse algérienne revient donc sur les conséquences de cette faillite annoncée pour les passagers ayant déjà réservé leur vol.

Xavier Yvon aux États-Unis : la carte météo truquée de Trump

En Amérique, la Une c’est encore et toujours l’ouragan Dorian. Après avoir dévasté les Bahamas, il provoque des dégâts et une polémique aux États-Unis.

À la Une du New York Times ou de USA Today, on compte les foyers privés d’électricité, plus de 200.000. On montre les inondations en Caroline du sud et puis il y a une autre image qui fait la Une : celle de Donald Trump, dans le bureau ovale en train de montrer une grande carte météo. On y voit la trajectoire initialement prévue pour Dorian, modifiée avec un coup de marqueur noir assez grossier. Tout ça pour inclure l’Alabama sur le chemin de l’ouragan.

L’Alabama, mais pourquoi ?

La semaine dernière, Donald Trump avait multiplié les mises en gardes, en s’adressant aux États menacés par Dorian, et en incluant l’Alabama par erreur. Le Service national des prévisions Météo avait dû le contredire en urgence pour éviter la panique "Non l’Alabama n’est pas concerné". Une situation ridicule qui a vexé Donald Trump, d’où cette mise en scène avec la carte modifiée. "C’est idiot, mesquin, et ça nous rappelle à quel point l’égo de Trump est fragile", écrit une éditorialiste du Washington Post. Les médias ont baptisé ça le "marqueur-gate" et rappellent que la falsification de documents officiels est un délit fédéral passible de prison.

Jean-Sébastien Soldaïni : la crise autour du nucléaire iranien et la médiation française

Après la venue surprise du ministre des Affaires étrangères iranien lors du G7 de Biarritz, la France continue à tenir le rôle de médiateur dans la crise du nucléaire. La vie des Iraniens est de plus en plus compliquée face aux sanctions américaines.

La France demande aux Iraniens de s’abstenir de revenir sur l’accord du nucléaire.