Une amitié sauvage sur Facebook

SAISON 2013 - 2014
  • A
  • A
Partagez sur :

Si vous en avez assez de quelques-uns de vos prétendus « amis » sur Facebook, une nouvelle application vous propose de vous en faire d’autres d’un genre bien particulier.

Yolaine : Oui, cette application, appelée Wild Me (Moi Sauvage), permet de devenir ami avec des ours polaires, des raies mantas, et même des requins-baleines. On peut ensuite suivre la vie de plus de 5000 d’entre eux grâce à des milliers de photos et de cartes illustrant leurs parcours, ajoutées aussi bien par des scientifiques que par des utilisateurs. Depuis le lancement de l’application début janvier, des dizaines de personnes sont par exemple déjà tombées sous le charme de Stumpy, un requin-baleine vivant au large de la côte ouest australienne.

Emilie : Un requin plein de charme, donc, mais que faire si on préfère les gros chats ou les oiseaux ?

 

Yolaine : Il n’y a pour l’instant que trois espèces différentes car Wild Me en est encore à ses débuts. Les créateurs récoltent actuellement des fonds pour élargir leur éventail de choix et de données. Dans les mois à venir, on pourra non seulement se nouer d’amitié avec toutes sortes d’animaux sauvages, mais aussi observer leurs interactions, s’ils se reproduisent, et avec quels autres animaux ils passent leurs temps. Le but, vous l’imaginez, est de nous sensibiliser au sort de tous ces animaux en voie de disparition pour nous apprendre à les respecter

 

Emilie : Mais  justement, ce n’est pas un peu dangereux, sachant que des braconniers pourraient se servir  aussi de l’application pour connaître les habitudes et l’emplacement des animaux?

 

Yolaine : Effectivement, c’est un problème soulevé par quelques utilisateurs, mais il est malheureusement impossible de mettre une telle sécurité en place car n'importe qui peut y avoir accès c’est le principe du web. Mais faire découvrir et aimer ces animaux et le fait que des gens les suivent à la trace sur le terrain devraient dissuader les braconniers de passer à l'acte". Comme toujours c’est une question d’éducation, il faut que nous apprenions mieux ce qu’est la nature

 

 

www.neoplanete.fr

Les émissions précédentes