Développer son intuition, faire des selfies sous l'eau...les conseils de la presse féminine pour l'été

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'invité médias est une chronique de l'émission Le club de l'été
Partagez sur :

Ce mercredi, Elsa Levy a décortiqué la presse féminine et en a ressorti une série de conseils pour l'été.

Elsa, vous lisez la presse féminine pour nous. Parce qu’avec Lise, on manque de temps et parce qu’Olivier préfère la revue des vins de France.

Je commence avec le magazine Cosmopolitan qui nous a concocté un grand dossier sur "l’intuition". On sait bien que la femme et le 6ème sens vont de pair, encore faut-il savoir s’en servir. Alors, on me donne quelques petits exercices pour développer cette intuition. Par exemple, pour débuter, y’a un truc tout bête à faire dans les transports en commun : il faut détailler nos perceptions en gardant en tête l’interrogation "comment". Je cite "Comment je me sens assise sur ce siège ?", ou "Comment est cette odeur ?". Bon, moi perso en plein été, je ne joue pas à sentir les odeurs dans le métro. Ni en hiver d’ailleurs. Et ça ce n’est pas du 6ème sens, c’est juste du bon sens.

Autre exemple, il y a un petit mantra que je dois accrocher au-dessus du miroir pour le voir tous les matins : "Je te l’avais dit. Cordialement, ton intuition". No comment, ce mantra se suffit à lui-même. Après faut faire attention, Cosmopolitan précise que l’intuition ce n’est pas de dire, je cite : "je sentais que ce mec avec une alliance était peut-être marié". Non en effet, ça ce n’est pas de l’intuition. Ou encore je cite, "je sentais qu’il y aurait du monde sur la route le week-end du 15 août". Là, c’est juste ne pas être née de la dernière pluie.

"Si la femme est dotée d’un sixième sens, toi tu as perdu le sens commun. Cordialement, ton intuition"

Autre recours anti-canicule, Biba nous offre dans le numéro de juillet un mini ventilo en plastique. Je dis mini parce qu’on dirait un petit cadeau tout droit sorti d’un happy meal. Alors à part me ventiler les poils de nez, je ne vois pas trop l’utilité. Pourtant c’est présenté sous forme d’offre incroyable, je lis : Biba 2 euros + le mini ventilo 2,95 euro, soit 4,95 euros seulement. Après c’est vrai qu’il y a marqué "piles incluses", et là oui en effet peut-être c’est une affaire. C’est vrai ce n’est pas cher pour des piles, en plus ça tombe bien, je dois remplacer celles de la télécommande.

Bref ce qui est certain c’est que ce petit ventilo ne m’empêchera pas de transpirer. Car oui, qui dit canicule dit transpiration. Heureusement le magazine Avantages m’attire l’œil avec ce titre : "fraîche même pendant une canicule".

Alors Avantages nous dit que pour être fraîche pendant une canicule, on prévient les mauvaises odeurs grâce à la formule suivante : 3 gouttes d’HE de laurier noble, 3 gouttes d’HE de menthe poivrée, 3 gouttes d’HE de cyprès, 1 cuillerée à café d’huile d’amande douce. Merci Panoramix, c’est juste dommage qu’on ne nous dise pas comment appliquer cette potion sous les aisselles…façon doubitchou j’imagine. En tout cas c’est vrai que le gros souci de la canicule, au-delà des personnes âgées qui clamsent en deux-deux, c’est quand même ce problème de transpiration. Surtout sur les photos, on a la peau qui brille, et c’est moche.

Sauf que j’ai trouvé une super feinte dans Cosmopolitan : une technique pour se maquiller afin de faire ses selfies, sous l’eau. Le waterselfie. Là, je me dis, fini la peau qui brille, franchement merci, je crois que même en me connectant à mon intuition la plus profonde je n’aurais pas trouvé l’idée toute seule.

 

Et pour que mes selfies finissent sur Insta plutôt qu’à la poubelle, heureusement il y a le magazine Voici pour me dire comment se faire "une bouche instagrammable". Et là encore on me donne plein d’astuces Make up. C’est super, puis à la fin on me conseille un truc plus durable : la chirurgie esthétique ! Ben oui c’est vrai qu’au moins c’est waterproof donc parfait pour mes selfies sous l’eau. La nouvelle technique s’appelle "Le Nanosoft Fillmed", et elle est conçue pour celles qui on peur des aiguilles, et là c’est top car il s’agit juste de micro aiguilles...Tout va bien.

Bref, maintenant que je suis sous l’eau prête à faire mon shooting, je respire plus mais je m’en fous, je fais mon plus beau duckface avec ma bouche instagrammable, et alors que j’enclenche mon ventilo Biba pour mes cheveux, j’entends une voix qui n’est pas celle d’un dauphin qui me dit : "Si la femme est dotée d’un sixième sens, toi tu as perdu le sens commun. Cordialement, ton intuition".

Merci Elsa Lévy, on se retrouver vendredi !