6 janvier 1540 : Henry VIII épouse Anne de Clèves

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Franckn, nous sommes aujourd’hui le 6 janvier ; est-ce que cela vous dit quelque-chose ? 

Oui, cela me ramène au 6 janvier 1540, Samuel, en Angleterre, pour un mariage ! On serait tenté de se réjouir, mais en l’occurrence, on est plutôt effrayé pour la jeune mariée, Anne de Clèves. En effet, elle épouse le roi Henri VIII d’Angleterre qui en est à sa 4ème épouse. Il en aura six en tout.

Et qu’est-ce qui vous inquiète, Franck ?

Eh bien, c’est qu’en général, ses épouses de Henri finissent mal. Voyez la pauvre Catherine d’Aragon, sa première femme. Incapable de donner un héritier mâle au roi, elle sera répudiée – ce qui provoquera, au passage, le schisme de l’Eglise l’Angleterre. Catherine est donc expulsée pour laisser sa place à la très belle Anne Boleyn – dont le roi va vite se lasser. Toujours pas d’héritier ; il l’accuse d’adultère et même d’inceste : elle est enfermée à la Tour de Londres, puis décapitée. Et encore, elle peut s’estimer heureuse : elle a évité le bûcher de justesse. Le mariage aura duré 3 ans. 

Ça fait deux. Qui est la 3ème heureuse élue ?

Jeanne Seymour. Là, ça n’a pas trainé. Ils se fiancent le lendemain de l’exécution d’Anne Boleyn, se marient 10 jours plus tard. Cette fois, Jeanne donne un héritier à la Couronne : Edouard. Mais elle va mourir des suites de l’accouchement. Et c’est Henri qui est inconsolable. Voilà comment, ce 6 janvier 1540, il en vient à épouser Anne de Clèves, sœur d’un prince allemand qui pourrait se révéler utile. Il n’a vu d’elle qu’un portrait ; mais quand il découvre l’original, il est affreusement déçu.

Je commence à m’inquiéter à mon tour...

Rassurez-vous : le roi va se contenter de dissoudre le mariage. Les choses se passent plutôt bien – comme on dit : ils se quitteront bons amis. Mais l’épouse suivante, Catherine Howard sera décapitée à son tour, pour adultère, au bout de deux ans. Viendra ensuite Catherine Parr, qui survivra quant à elle à l’ogre, au Barbe-bleue anglais.

 

Nous retrouvons Franck Ferrand, pour notre rendez-vous « Un jour dans l’histoire ». Bonjour, Franck.

Bonjour, Samuel, bonjour à tous.

Nous sommes aujourd’hui le 6 janvier ; est-ce que cela vous dit quelque-chose ?

Oui, cela me ramène au 6 janvier 1540, Samuel, en Angleterre, pour un mariage ! On serait tenté de se réjouir, mais en l’occurrence, on est plutôt effrayé pour la jeune mariée, Anne de Clèves. En effet, elle épouse le roi Henri VIII d’Angleterre qui en est à sa 4ème épouse. Il en aura six en tout.

Et qu’est-ce qui vous inquiète, Franck ?

Eh bien, c’est qu’en général, ses épouses de Henri finissent mal... Voyez la pauvre Catherine d’Aragon, sa première femme. Incapable de donner un héritier mâle au roi, elle sera répudiée – ce qui provoquera, au passage, le schisme de l’Eglise l’Angleterre. Catherine est donc expulsée pour laisser sa place à la très belle Anne Boleyn – dont le roi va vite se lasser. Toujours pas d’héritier ; il l’accuse d’adultère et même d’inceste : elle est enfermée à la Tour de Londres, puis décapitée. Et encore, elle peut s’estimer heureuse : elle a évité le bûcher de justesse. Le mariage aura duré 3 ans.

Ça fait deux… Qui est la 3ème heureuse élue ?

Jeanne Seymour. Là, ça n’a pas trainé. Ils se fiancent le lendemain de l’exécution d’Anne Boleyn, se marient 10 jours plus tard. Cette fois, Jeanne donne un héritier à la Couronne : Edouard. Mais elle va mourir des suites de l’accouchement. Et c’est Henri qui est inconsolable. Voilà comment, ce 6 janvier 1540, il en vient à épouser Anne de Clèves, sœur d’un prince allemand qui pourrait se révéler utile. Il n’a vu d’elle qu’un portrait ; mais quand il découvre l’original, il est affreusement déçu.

Je commence à m’inquiéter à mon tour…

Rassurez-vous : le roi va se contenter de dissoudre le mariage. Les choses se passent plutôt bien – comme on dit : ils se quitteront bons amis. Mais l’épouse suivante, Catherine Howard sera décapitée à son tour, pour adultère, au bout de deux ans. Viendra ensuite Catherine Parr, qui survivra quant à elle à l’ogre, au Barbe-bleue anglais.

 

Franck, on vous retrouve, tout à l’heure à 14 heures, pour 90 minutes « au cœur de l’histoire » !

Les émissions précédentes