2 avril 1974 : la mort de Georges Pompidou

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
1:53
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 2 avril 2018, mais en quel 2 avril partons-nous ?

Le 2 avril 1974, jour de la mort de Georges Pompidou. Il était affaibli depuis longtemps déjà. Sa maladie se lisait sur son visage. Sa démarche aussi le trahissait. Le président de la République souffre de la maladie de Waldenström, une sorte de cancer du sang.

Il se savait malade depuis déjà quelques années, non ?

Oui. On ne sait pas exactement depuis quand, mais au moins depuis 1971. Il donnait le change, sans trop difficultés au départ. Seulement la maladie a gagné du terrain et la fonction présidentielle est épuisante. A la fin de 1973, Pompidou s’installe dans son appartement du quai de Béthune, sur l’île Saint-Louis. Il y est placé sous assistance médicale !

Quelles informations a-t-on laissé filtrer ?

Dans l’entourage du président, on parle de grippe, de bronchite ou d’hémorroïdes. Le 21 mars 1974, le président est absent du dîner des Ambassadeurs. Cette fois, un communiqué de l’Élysée évoque "une lésion bénigne, d'origine vasculaire, située dans la région anorectale, et hyperalgique par intermittence", des données déjà plus précises, mais bien en-deçà de la réalité. Le 27 mars, Pompidou trouve quand même la force d’assister au conseil des ministres. Il avoue avoir besoin de repos. Six jours plus tard, il est victime d’une septicémie foudroyante. Il mourra chez lui, le 2 avril, à 9 heures du soir. Nombre de Français apprendront la nouvelle en lisant un bandeau sur leur écran de télé, lors de la diffusion d’une fiction. Ses obsèques ont lieu à Notre-Dame de Paris, l’enterrement à Orvilliers, dans les Yvelines, sous une simple dalle de pierre. Le cas de Pompidou va entraîner des adaptations ; désormais, les présidents vont devoir, très régulièrement, rendre compte leur état de santé. Mais, comme vous le savez, 10 ans plus tard, cela n’empêchera pas François Mitterrand de dissimuler la vérité sur sa maladie …

 

On retrouve Franck Ferrand à 14 heures, sur Europe 1.

Nous consacreront l’émission de ce Lundi de Pâques à la dynastie des Rostand !

Les émissions précédentes