15 février 1710 : La naissance de Louis XV

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
2:08
© Europe 1
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous retrouvons Franck Ferrand, "aujourd’hui dans l’Histoire". Bonjour, Franck.

Bonjour, Raphaëlle.

Quel 5 janvier avez-vous choisi de nous rappeler ?

Le 15 février 1710, Raphaëlle, à Versailles, le jour de la naissance de l’un des rois les plus importants de notre histoire : Louis XV. Il est l’arrière-petit-fils de Louis XIV, mais à sa naissance, il n’est pas destiné à régner ! Le bébé est en 4ème position dans l’ordre de succession au trône ! Avant lui, il y a son grand-père, le Grand-Dauphin fils de Louis XIV - qui meurt en 1711, puis son père le duc de Bourgogne, qui trépasse à son touren 1712. Reste le grand frère, duc de Bretagne : emporté par la rougeole à 5 ans seulement ! Voilà une royale hécatombe qui laisse le petit Louis orphelin, tout en faisant de lui l’héritier légitime du Grand Roi qui meurt – on en a assez parlé l’année dernière – en septembre 1715.

Attendez… Né en 1710 et roi en 1715. Cinq ans, c’est un peu jeune, non ?

C’est pour cela qu’un régent, Philippe d’Orléans, va gérer les affaires du royaume pendant quelques années. Louis ne règne véritablement qu’en 1723, à sa majorité : 13 ans.

Est-ce qu’il s’inspire de son arrière-grand-père, Louis XIV ?

Sans doute même un peu trop dans les premières années du règne ; une sorte de conservatisme va s’installer à la Cour, multipliant les référence à ce que l’on appelle "l’ancien règne" ou pire encore pour celui qui se doit de succéder et de faire ses preuves : "le Grand règne" ; il n’empêche : les Français l’aiment bien, cet orphelin miraculé, et le surnommeront même un jour "le Bien-Aimé".

Il va régner longtemps, n’est-ce pas ?

Très longtemps, puisqu’il ne mourra qu’en 1774, après plus d’un demi-siècle sur le trône de France. Donc un règne long, prospère, brillant, relativement pacifique, mais contrarié par des oppositions qui naissent avec les parlements, notamment – de quoi ternir la popularité du monarque qui finira mal aimé. Il est certain que l’importance prise, au sommet de l’Etat, par ses favorites, Mme de Pompadour puis Mme Du Barry, n’arrangera rien.

Franck, on vous retrouve tout à l’heure à 14 heures, sur Europe1. Pour une émission consacrée à l’histoire récente du Kremlin.

Les émissions précédentes