Taxe Gafa : France et États-Unis pensent pouvoir régler leur différend

, modifié à
  • A
  • A
© Damien MEYER / AFP
Partagez sur :
Lors d'une conférence de presse conjointe, ce mardi, le président français, Emmanuel Macron, et son homologue américain, Donald Trump, ont affirmé pouvoir régler leur différend sur la taxe Gafa. Cette taxe est à l'origine de crispations entre les deux pays, notamment depuis le début de la semaine. 

Réunis ce mardi à Londres, les présidents américain et français se sont montrés optimistes sur leur capacité à trouver une solution concernant la taxe Gafa. "Nous avons un différend mineur. Je pense que nous allons probablement pouvoir le surmonter", a déclaré Donald Trump, rejoint par Emmanuel Macron: "je pense qu'avec le président Trump nous pouvons régler cette situation".

Le représentant américain au Commerce (USTR) a récemment conclu que cette législation française dite "Gafa" (Google, Apple, Facebook et Amazon)? taxant ces entreprises à hauteur de 3% de leur chiffre d'affaires réalisé en France, porte préjudice aux entreprises américaines et avait préconisé une réponse. 

Une surtaxe "inacceptable" sur les produits français

Lundi, les Etats-Unis avaient ainsi révélé une liste de produits français sur lesquels ils envisageaient des tarifs douaniers additionnels pouvant aller jusqu'à 100% si la France persistait à vouloir mettre en place la taxe. Champagne, maroquinerie ou encore roquefort étaient concernés par ces potentielles surtaxes. Bruno Le Maire, le ministre des Finances, avait dénoncé une décision "inacceptable" et appelé à une "riposte forte" de l'Union européenne.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre d'un sommet pour les 70 ans de l'Otan, sujet sur lequel les deux chefs d'Etat sont également en désaccord, suite aux propos du président Macron.