Ryanair : 30 vols annulés a cause d'une grève des pilotes irlandais

, modifié à
  • A
  • A
Depuis la fin de l'année dernière, Ryanair a entamé des négociations avec des syndicats dans plusieurs pays pour les reconnaître formellement au cas par cas.
Depuis la fin de l'année dernière, Ryanair a entamé des négociations avec des syndicats dans plusieurs pays pour les reconnaître formellement au cas par cas. © JOSEP LAGO / AFP
Partagez sur :

Après la crise à l'automne dernier, Ryanair a dû annuler une trentaine de vols entre l'Irlande et le Royaume-Uni, jeudi, en raison d'une grève des pilotes.

Avis de grève à Ryanair. Une trentaine de vols de la compagnie aérienne entre l'Irlande et le Royaume-Uni ont été annulés jeudi, en raison d'une grève de pilotes irlandais de la compagnie low-cost. La grève a été organisée par le syndicat irlandais des pilotes de lignes (IALPA). D'après la compagnie, 94 de ses plus de 350 pilotes irlandais y ont participé et un peu plus de 10% des vols prévus entre l'Irlande et le Royaume-Uni ont été annulés.

Les conditions de travail critiquées. Les revendications des grévistes concernent les conditions d'emploi au sein de la compagnie irlandaise à bas coût, notamment le salaire des pilotes et leurs congés annuels. Cette grève de pilotes est la deuxième en 32 ans d'existence pour le transporteur low-cost, qui jusqu'à décembre dernier refusait catégoriquement de reconnaître les syndicats. Depuis la fin de l'année dernière, il a entamé des négociations avec des syndicats dans plusieurs pays pour les reconnaître formellement au cas par cas. 

Grève les 25 et 26 juillet. Ce changement est intervenu après une crise à l'automne dernier, lorsque la compagnie a dû annuler plusieurs milliers de vols du fait d'un problème de planning de ses pilotes - révélateur d'un malaise social parmi les employés. En décembre dernier, un syndicat allemand avait organisé la première grève de pilotes de l'histoire de Ryanair, qui a été touchée depuis par un arrêt de travail de trois jours de son personnel de cabine au Portugal début avril. Les syndicats des personnels de cabine travaillant pour la compagnie en Belgique, au Portugal, en Italie et en Espagne ont aussi appelé à une grève les 25 et 26 juillet 2018 pour réclamer les mêmes conditions de travail aux salariés directement sous contrat avec la compagnie et à ses intérimaires.