Retraites : appel à des actions locales jeudi et manifestation nationale mardi 17 décembre

, modifié à
  • A
  • A
Gève retraites manifestation 2000
Le mouvement social contre la réforme des retraites a débuté jeudi 5 décembre. © Loic VENANCE / AFP
Partagez sur :
Après la deuxième journée de mobilisation nationale, mardi, l'intersyndicale FO-CGT-FSU-Solidaires a appelé à une journée d'actions locales, jeudi, avant une troisième journée de manifestations dans toute la France, mardi 17 décembre. Un nouveau rassemblement est prévu à Paris, où la mobilisation fut en recul, mardi.

L'intersyndicale FO-CGT-FSU-Solidaires et quatre organisations de jeunesse opposée à la réforme des retraites a appelé mardi à des actions locales le 12 décembre et à une manifestation nationale le 17 à Paris, a-t-elle annoncé à la presse après près de trois heures de réunion. "Déjà des actions locales le 12 décembre et pendant le week-end. Puis le 17 il faudra une plus grosse journée de mobilisation que précédemment, avec un grand rassemblement à Paris", a déclaré Catherine Perret de la CGT à l'issue de la réunion.

"Les organisations appellent à organiser des actions de grève et de manifestations localement le 12 décembre, puis le week-end et de faire du 17 décembre une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle massive de grève et de manifestation", a déclaré Frédéric Souillot (FO), lisant le communiqué de l'intersyndicale. 

L'intersyndicale "plus unie que jamais"

"Déjà des actions locales le 12 décembre et pendant le weekend. Puis le 17 il faudra une plus grosse journée de mobilisation que précédemment, avec notamment un grand rassemblement à Paris", a déclaré Catherine Perret de la CGT à l'issue de la réunion. "Des grèves irréductibles tous les jours jusqu'au 17, et le 17 ce doit être l'irruption", a renchéri Eric Beynel (Solidaires). 

Selon un participant, la réunion a été un peu longue et crispée car la CGT a annoncé sans attendre la fin, par communiqué, deux journées de mobilisation les 12 et 17. "La CGT a été impatiente et s'est excusée", a indiqué Catherine Perret. "L'intersyndicale est plus unie que jamais", a assuré Frédéric Souillot (FO).