Rénovation du bâti locatif : le gouvernement pourrait se faire menaçant contre les propriétaires récalcitrants

, modifié à
  • A
  • A
1:16
© Boyan Topaloff / AFP
Partagez sur :
Pour contraindre les propriétaires de logements mis en location à effectuer des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement envisage d'employer la méthode dure.

Le gouvernement peaufine son plan de bataille pour réduire les consommations d'énergie des Français. À quelques semaines de l'annonce de la PPE, la programmation pluriannuelle de l'Énergie, Europe 1 vous révèle la stratégie de l'exécutif pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Réduire les dépenses énergétiques, une priorité. Interdire aux propriétaires de louer des passoires énergétiques était l'une des promesses du candidat Macron. "L'amélioration du bâti, c'est la clé des réductions énergétiques", affirme un proche du Premier ministre. L'idée est simple : si la France veut réduire ses consommations, il faut que les bâtiments et les logements soient mieux isolés.

Dès lors, les propriétaires doivent entreprendre des travaux de rénovation quand cela est nécessaire. Le gouvernement veut les y inciter, mais pourrait aller plus loin que la récente loi Elan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique).

>> De 7h à 9h, c'est deux heures d'info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Des moyens coercitifs. Ainsi, dans les couloirs de l'Élysée, on évoque des moyens plus directifs, voire franchement plus coercitifs pour pousser les propriétaires à se conformer aux exigences. L'interdiction pure et simple de location après un délai d'adaptation est par exemple envisagée. "Tous les scénarios sont encore ouverts", assure-t-on au ministère de l'Écologie, où l'on précise qu'une telle mesure aurait un double avantage : un intérêt écologique bien sûr, mais aussi social pour éviter de lourdes factures d'énergie aux Français les plus modestes.

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Anaïs Huet