On a testé Moov'in, le remplaçant d'Autolib à Paris

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mercredi, Renault a lancé Moov'in, un service de location de véhicules électriques à Paris. Europe 1 a testé le remplaçant d'Autolib dans la capitale.

MODE D'EMPLOI

Plus de deux mois après la fin du service Autolib à Paris, l'autopartage de voitures électriques redevient progressivement possible dans la capitale. Mercredi, Renault a officiellement lancé son offre, Moov'in Paris, en partenariat avec Ada. Mais que vaut ce service amené à s'étoffer lors des mois à venir ? Europe 1 l'a testé. 

Un service sans abonnement

Pour l'heure, une centaine de Zoé sont disponibles dans la capitale, ainsi que vingt Twizy, les deux véhicules électriques de la marque au losange. Nous avons choisi de tester une Zoé depuis Châtelet-les Halles, en plein cœur de Paris, mercredi après-midi, pour se rendre au 26, bis rue François 1er, à l'adresse d'Europe 1. Téléphone en main, l'application Moov'in Paris (sans abonnement) nous indique que la voiture la plus proche se trouve à 10 minutes à pied. Là, il faut activer la fonction Bluetooth pour se connecter au véhicule et l'ouvrir. 

 

>> De 7h à 9h, c'est deux heures d'info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Pour quel coût ?

Pour un trajet de dix minutes, vous paierez 3,90 euros et la minute supplémentaire est facturée 39 centimes, soit un peu plus cher que feu Autolib. Là, nous avons payé 15 euros après avoir roulé 7 kilomètres en cinquante minutes, la faute aux bouchons dans le centre de Paris. Côté horaire, il est possible de réserver des véhicules entre 5h30 et 0h30.

Un état des lieux à l'arrivée

Revenu devant Europe 1, nous nous garons sur n'importe quelle place de parking libre, sans avoir besoin de payer le stationnement. Mais avant de partir, il faut faire un état des lieux. "Vous cliquez sur 'rendre mon véhicule' et vous avez l'état des lieux retour, qui consiste à la prise de quatre photos de l'extérieur et de deux photos de l'intérieur", détaille Antoine Scoyez, en charge des nouvelles mobilités chez Ada, partenaire de Renault. "Une fois que vous avez pris ces photos, vous cliquez, le véhicule se referme et la location se termine." C'est un peu fastidieux, mais c'est la garantie selon Renault de trouver un véhicule propre et en bon état à chaque location.

Et chez les autres constructeurs ?

D'ici à la fin de l'année, 500 Zoé seront déployées dans la capitale. Sur le marché dans quelques semaines, le groupe PSA a annoncé le même chiffre. De son côté, Mercedes a annoncé 400 Smart électriques début 2019, soit au total 1.400 véhicules en location, contre les quelque 4.000 Autolib qui étaient en libre-service à Paris et en proche banlieue avant l'arrêt définitif du service. 

Un millier de bornes Autolib réutilisées 

Concernant les bornes de recharge inutilisées depuis l'arrêt d'Autolib, Anne Hidalgo vient d'annoncer que 1.000 bornes de recharges inutilisées depuis l'arrêt d'Autolib seront à nouveau en fonctionnement le 1er décembre, pour les particuliers ou les professionnels, pour un abonnement de 10 euros par mois.