Monoprix racheté : risque de monopole ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'Autorité de la concurrence a émis mercredi des "sérieux doutes" sur le rachat de Monoprix par Casino, estimant que celui-ci "risque de renforcer la position concurrentielle" de ce dernier "dans un certain nombre de zones de chalandises à Paris". L'Autorité a donc décidé d'ouvrir une "phase d'examen approfondie" au cours de laquelle elle procédera à une consultation élargie de tous les acteurs du marché sur la pression concurrentielle que pourrait représenter ce rachat.

Casino est en train de finaliser le rachat des 50% de Monoprix que détenait les Galeries Lafayette pour un montant de 1,175 milliard d'euros. A l'issue de cette opération, qui devrait être finalisée d'ici octobre, le groupe de Jean-Charles Naouri détiendra la totalité de l'enseigne de centre-ville. Problème : avec Casino, Franprix, Leader Price et donc Monoprix, le groupe Casino risque d'être en position de quasi-monopole dans de nombreux quartiers et donc d'augmenter ses prix. L'Autorité veut donc procéder à une "consultation élargie" de tous les acteurs du marché.