FMI-chef européen : 5 BRIC s'opposent

  • A
  • A
Partagez sur :

"Il faut abandonner cette règle obsolète et non écrite selon laquelle le chef du FMI doit être européen", estiment cinq pays émergents dans un communiqué publié lundi. Les signataires de ce communiqué sont : la Chine, l'Inde, la Russie, l'Afrique du Sud et le Brésil. La crise financière a démarré dans les pays développés, rappellent-ils, et elle montre la nécessité de réformer les institutions et elle a donné aux pays émergents le droit de s'exprimer, ajoutent-ils.