VIDEO - Golden Globes : Sandra Oh lance une pique sur le "white-washing", Emma Stone crie ses excuses

  • A
  • A
Emma Stone, Golden Globes 2019 crédit : Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - 1280
"Je suis désolée !", a crié Emma Stone à l'adresse de Sandra Oh lors des Golden Globes dimanche. © Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'actrice américaine Emma Stone a crié "Je suis désolée !", lors de la 76ème cérémonie des Golden Globes dimanche pour répondre à une remarque de la présentatrice Sandra Oh sur le "white-washing".

"Je suis désolée !", a crié à pleins poumons l'actrice américaine Emma Stone depuis le public à l'attention de Sandra Oh, la présentatrice des 76ème Golden Globes, dimanche. Celle-ci venait de faire une blague piquante sur le "white-washing".

Quand le "white-washing" s'invite à la cérémonie. Sandra Oh, célèbre notamment pour son rôle dans la série médicale Grey's Anatomy, n'a pu s'empêcher de souligner le succès rencontré par Crazy Rich Asians qui met en scène uniquement des acteurs asiatiques. "C'est le premier film américain avec un premier rôle d'origine asiatique de cette ampleur depuis 'Ghost in the Shell' et 'Aloha'", a-t-elle ironiquement déclaré, ces deux films ayant précisément été pointé du doigt pour avoir eu comme premiers rôles des actrices non asiatiques. Et Emma Stone, l'une des stars d'Aloha (Welcome Back dans sa version française), de répondre en criant depuis le public "Je suis désolée !". 

Des acteurs qui ne correspondent pas aux origines de leurs personnages. Avec cette remarque acerbe, Sandra Oh, Canadienne d'origine coréenne, tenait à souligner le phénomène du "white-washing" qui a cours notamment à Hollywood et qui consiste à faire interpréter des personnages de couleurs par des acteurs ou actrices blancs. Dans Ghost in the Shell, l'actrice américaine Scarlett Johansson incarnait le Major, un personnage japonais, en 2017.

Vers une prise de conscience ? Dans Aloha, Emma Stone jouait le rôle d'Allison Ng, un personnage métissé asiatique. La jeune femme avait déjà présenté ses excuses en 2015 pour ce rôle qui lui a valu de nombreuses remarques, comme elle l'a confié au journal australien news.com.au

Le "white-washing" est un phénomène de plus en plus dénoncé dans l'industrie du cinéma américain. En 2017, l'acteur Ed Skrein avait renoncé à un rôle dans Hellboy, un reboot d'un film d'action éponyme sorti en 2004, car il devait y interpréter un personnage aux origines asiatiques. Il avait alors déclaré avoir accepté le rôle avant de connaître ses origines.