"Tenet" de Nolan sera-t-il le film qui fera retourner les Français au cinéma ?

  • A
  • A
Tenet Nolan VALERIE MACON / AFP 2:22
Tenet, le nouveau film de Christopher Nolan, sort à l'international en avance par rapport aux Etats-Unis. © VALERIE MACON / AFP
Partagez sur :
Le nouveau Christopher Nolan, "Tenet", sort ce mercredi sur grand écran. Mais ce premier blockbuster depuis des mois suffira-t-il à lancer la saison cinématographique ? Pour Aurélien Bosc​, président des cinémas Pathé-Gaumont, "c'est le type de film fait pour le cinéma qui fait revenir les gens en salle".
INTERVIEW

Déjà reporté trois fois en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, le nouveau film de Christopher Nolan, Tenet, sort ce mercredi 26 août dans les salles obscures. Premier gros blockbuster américain depuis la fin du confinement, doté d'un budget colossal de plus de 200 millions de dollars, le film génère de nombreux espoirs pour les exploitants français qui espèrent voir revenir les spectateurs en salle, après un été des plus mauvais et une fréquentation équivalent à seulement 30% de celle de l'an passé. "Ce sont ces films grands publics qui génèrent du monde l'été, ces grosses locomotives qui font venir les gens au cinéma", reconnaît sur Europe 1 le président des cinémas Pathé-Gaumont, Aurélien Bosc.

Un "électrochoc visuel" pour faire "revenir les gens en salle"

Or, l'été 2020, en France, n'a pas vu passer un seul film à gros budget en salle, après de nombreux report de sorties en raison de la pandémie. Après la fermeture des salles au mois de mars, les pertes pour les exploitants s'évaluent désormais à "plusieurs dizaines de millions depuis le début du confinement", assure Aurélien Bosc.

Les performances de Tenet au box-office vont donc être particulièrement regardées, car son succès pourrait être synonyme de reprise réussie. "On pense que ce film, qui est un électrochoc visuel, est le type de film fait pour le cinéma qui fait revenir les gens en salle", estime Aurélien Bosc, qui rappelle que "Nolan construit véritablement son film pour qu'il soit regardé en salle obscure, en cinéma. Les effets visuels proposés sont vraiment conçus pour des écrans parfois de plus de 400m2".

 "C'est un indicateur très important pour le métier, pour la profession. Le fait qu'on ait cette sortie en Europe avancée par rapport aux Etats-Unis (où le film ne sortira que début septembre ndlr), c'est un signe fort de soutien aux exploitants, aux salles de cinéma", analyse le président des cinémas Pathé-Gaumont, qui dit attendre "impatiemment" le retour des spectateurs.

Succès des avant-premières

Pour l'heure, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. "Les avant-premières des deux derniers jours ont été très remplies, on a constaté une vraie appétence pour le film depuis 48 heures. Maintenant, on espère que ça va se confirmer dans le temps", espère-t-il. D'autant qu'après Tenet, d'autres gros films sont attendus pour l'automne : James Bond, Kaamelott, un biopic sur Céline Dion... "Si l'on regarde le line-up de films annoncés pour les mois qui viennent, on a une offre assez fantastique. Donc cette rentrée avec Tenet est importante". 

Rappelons que le port du masque est obligatoire pour se déplacer dans les cinémas, mais qu'il peut être retiré, au choix, une fois assis en salle.

Europe 1
Par Séverine Mermilliod