Star du coupé-décalé, le chanteur ivoirien DJ Arafat meurt dans un accident de la route

, modifié à
  • A
  • A
DJ Arafat était une star du coupé-décalé en Afrique francophone.
DJ Arafat était une star du coupé-décalé en Afrique francophone. © ISSOUF SANOGO / AFP
Partagez sur :
Victime d’un accident de moto, l'artiste ivoirien DJ Arafat est mort à l'âge de 33 ans.

Le chanteur ivoirien DJ Arafat, star du coupé-décalé, est mort lundi des suites d'un accident de la circulation survenu dans la nuit, a annoncé la Radio-Télévision publique ivoirienne (RTI).

Victime d'un accident de moto

"Décès de l'artiste DJ Arafat, de son vrai nom Houon Ange Didier, ce lundi 12 août à 8 heures (10 heures en France), des suites d'un accident de la circulation qui s'est produit dans la nuit de dimanche" à lundi à Abidjan, indique la RTI sur son compte Twitter.

Selon des messages et des photos qui circulent sur les réseaux sociaux, DJ Arafa pilotait une moto lorsqu'il a percuté une voiture dans la nuit. Cet amoureux de la vitesse avait d'ailleurs appelé son dernier single Moto Moto.

"On est tous sous le choc"

Le ministre ivoirien de la Culture Maurice Kouakou Bandaman "présente ses condoléances à la famille et aux mélomanes", et des dispositions seront prises pour "un hommage à l'artiste", selon un communiqué diffusé par la RTI.

"On est tous sous le choc", a témoigné auprès de l'AFP Ickx Fontaine, producteur et spécialiste du hip hop. DJ Arafat était "au top niveau depuis 15 ans et son premier tube Jonathan. C'était impressionnant". "C'était un vrai chanteur et un batteur (...) il a donné un nouveau souffle au coupé-décalé", a-t-il estimé.

Désigné "meilleur artiste de l'année" aux Awards du coupé-décalé en 2016 et 2017, DJ Arafat s'était imposé comme la figure emblématique du mouvement, malgré ses clashs à répétition sur les réseaux sociaux et une sombre affaire de violence conjugale.