"Si vous n'êtes pas conforme, vous êtes réac" : quand Denis Tillinac se confiait sur Europe 1

  • A
  • A
Partagez sur :
L'écrivain, décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 73 ans, s'était longuement confié au micro d'Isabelle Morizet, en janvier 2018 sur Europe 1. Retrouvez cet entretien en intégralité. 

Ecrivain, journaliste, essayiste… L'homme de lettres Denis Tillinac est mort dans la nuit de vendredi à samedi, à l'âge de 73 ans. L'auteur de soixante ouvrages, dont plusieurs avaient été récompensés par des prix, disparaît un an jour pour jour après la mort de Jacques Chirac, dont il fut l'ami intime. 

"La figure sociale de l'écrivain se marginalise"

En 2018, Denis Tillinac s'était longuement confié au micro d'Isabelle Morizet dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, sur Europe 1. "J'ai pris conscience que la figure sociale de l’écrivain se marginalise, d’où le droit à une certaine mélancolie qui est le sel de l’écrivain", soufflait-il alors. "Parce que si vous n’êtes pas conforme, vous êtes réac. Le mot ne veut plus rien dire, que la diabolisation d’un adversaire qu’on ne veut pas écouter…"

>> Retrouvez cet entretien en intégralité ci-dessus.