Quand Tony Soprano a failli faire perdre pied à James Gandolfini

  • Copié
Clémence Olivier
SERIELAND COULISSE - "Les Soprano", c'est une fiction culte. Elle est considérée comme l'une des meilleures séries de tous les temps. En partie grâce à la performance de James Gandolfini. L'acteur américain n'a pas seulement prêté ses traits au personnage de Tony Soprano, ce mafieux dépressif. Il l’a habité tout entier. Cette semaine, l'équipe de SERIELAND vous raconte le jour où le comédien a failli perdre pied.
PODCAST

Un parrain de la mafia dépressif, une écriture magistrale et une performance d'acteur. Cette semaine, dans SERIELAND, Clémence Olivier vous emmène dans les coulisses d'une série culte : Les Soprano. 

Mettre en scène un parrain de la mafia dépressif, c'est une idée brillante ! C'est ce qu'à fait en 1999 David Chase avec sa série aujourd'hui devenue culte : Les Soprano. Le héros, c’est Tony Soprano, un mafieux du New Jersey qui souffre de crises de panique et consulte en secret une psy. Il est interprété par James Gandolfini. 

Mais l'acteur américain n'a pas seulement prêté ses traits de quadra dégarni et bedonnant au personnage de mafieux. Il l’a habité tout entier. Tony Soprano, il l'était parfois jusqu'à la moëlle, quitte à ce que comme Tony, il s'égare dans la colère ou la dépression.

Gandolfini grogne comme Tony

Au début des années 2000, être la vedette de la série culte de la chaîne HBO n'est pas aussi enviable qu'il y paraît. Sur le plateau de tournage, Gandolfini travaille comme un acharné. Le jour, il tourne entre six et huit heures sous des projecteurs brûlants. Le soir, il doit mémoriser des pages et des pages de dialogues. Sans compter qu'il se plonge à chaque fois dans la tête d'un homme hyper violent.

Ce n'est pas sans conséquences. Sur le tournage, Gandolfini grogne comme Tony et sombre dans des colères noires quand il ne parvient pas à mémoriser un passage de son texte. Mais ça ne s’arrête pas là ! C'est ce que raconte le journaliste Brett Martin dans son livre Des hommes tourmentés. Car en 2002, l’acteur pète carrément les plombs. Un peu comme aurait pu le faire son personnage dans la série.

Découvrez "SERIELAND", le podcast garanti sans spoil (ou presque)

Vous êtes féru.e.s de séries ? Vous ne savez plus quoi regarder ? Vous voulez tout savoir sur l’envers du décor ? Découvrez SERIELAND, le nouveau podcast d'Europe 1 Studio. 

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSoundCloudDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici lemode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

Cet hiver là, Gandolfini s'emporte régulièrement et culpabilise aussitôt. Il est en pleine procédure de divorce, a des problèmes d'alcool et lui, le grand timide, a du mal à supporter la célébrité associée à son personnage. Un soir, alors qu'il doit tourner une scène à gros budget, James Gandolfini ne se présente pas sur le plateau. Sur le coup, les équipes ne s'inquiètent pas outre mesure. Mais vite la tension monte car pendant plusieurs jours Gandolfini reste aux abonnés absents. Et s'il s'était produit le pire ? Si l'acteur avait sombré dans la dépression jusqu'à se donner la mort ?

Un matin, le cœur de l’un des scénaristes fait un bon. Il entend un flash info dans sa voiture annonçant justement la mort d'un artiste d'Hollywood. Mais ce n'est pas James Gandolfini, c'est le batteur d'un groupe de rock. Quelques jours plus tard, les producteurs reçoivent un coup de fil du comédien. Il errait à Brooklyn sans papier ni argent. Paumé, déboussolé… il demande à ce qu'on vienne le chercher. Il veut se remettre au travail. Le tournage peut recommencer.

L'un des héros de séries les plus marquants

James Gandolfini aurait-il fait un aussi grand Tony Soprano s'il n'avait pas connu comme lui la dépression ? On ne le saura jamais. Gandolfini avouera, en tout cas, qu'avoir interprété un personnage si violent ne l'a pas laissé indemne. D'ailleurs, il évitera de jouer de tels rôles les années qui suivent.

Reste que 13 ans après la fin de la série, son regard triste, sa rudesse, sa boulimie, sa façon de fumer le cigare et de porter le peignoir continuent de faire de Tony Soprano l'un des héros de séries les plus marquants. 

 

 

Les Soprano

C'est une série HBO en 6 saisons, 86 épisodes.

Elle est disponible sur OCS.