Quand a-t-on inventé le béton armé ?

  • A
  • A
Le béton armé a été inventé par le Français François Hennebique.
Le béton armé a été inventé par le Français François Hennebique. © Pixabay
Partagez sur :
Dans l'émission "Historiquement vôtre" sur Europe 1 ce lundi, le journaliste David Castello-Lopes revient sur l'origine du béton armé. Un matériau inventé par le Français François Hennebique, et qui commence à changer de l'image terne qu'il traîne depuis de nombreuses années.

>> Tous les jours dans Historiquement vôtre, David Castello-Lopes revient sur les origines d'un objet ou d'un concept. Ce lundi, il se penche sur le béton armé, l'un des matériaux les plus résistants du marché. Longtemps, le béton armé a traîné une image morne avant de devenir tendance avec, par exemple, la ville du Havre.

"Il y a des matériaux qui sont stigmatisés alors que d’autres reçoivent tous les honneurs. Le palissandre par exemple, tout de suite ça fait chic. Mais d'autres sont rejetés de la vie et font de la peine. Parmi eux : le béton armé. Il est vraiment le mal-aimé des matériaux de construction. On considère qu’il est moche, qu’il n'a pas de charme. Alors bien sûr il est costaud, mais pas costaud comme Brad Pitt. Costaud comme un pauvre docker qui bosse 12 heures par jour, mais qui le soir venu, après ses douze heures de labeur, est refoulé à l’entrée de la boîte de nuit.

Un matériau inventé par un maçon français...

Pourtant, il nous rend immensément service, en silence, discrètement, sans se la péter. On en fait des ponts et des bâtiments d’une solidité admirable. Mais d'où vient-il ? La réponse peut se trouver au cimetière de Bourg-La-Reine ou est enterré le chanteur Carlos, mais aussi le fondateur du béton armé, François Hennebique. Des gens avant lui avaient déposé des brevets dans ce sens au 19ème siècle. 

Mais François Hennebique est le premier à avoir trouvé une façon pour que le béton armé soit facilement utilisable dans les chantiers. Son histoire est atypique puisqu'il n'est pas du tout un ingénieur, mais maçon. Un maçon qui non seulement a inventé des procédés technologiques brillants mais qui, en plus, avait une sorte de génie des affaires. Il a créé une entreprise et il a fait une pub de dingue qui a super bien marché. Notamment en construisant en 1903 un bel immeuble d’habitation en béton armé à Paris qui existe toujours au 6 rue Danton.

...et popularisé par Auguste Perret

A partir de là, le béton armé, avec un certain nombre d’améliorations, est devenu le matériau de construction moderne par excellence. En partie aussi grâce à un architecte que je suis sûr que vous connaissez : Auguste Perret. Il a commencé à imaginer plein de bâtiments super prestigieux en béton armé. Comme le Théâtre des Champs-Elysées ou le Conseil économique et social à Paris. Surtout, à la fin de sa vie, il a reconstruit en béton armé l’intégralité du centre ville du Havre qui avait été bombardé par les alliés pendant la guerre.

Les Havrais, dans l’ensemble, ont trouvé que la nouvelle version en béton armé de leur ville était super moche. Il faut le dire, tout le monde était d’accord avec eux… Le Havre a pendant longtemps porté le surnom de Stalingrad sur Mer. Et puis, en 2005, le centre ville de cette cité portuaire a été placé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En gros, cela représente aujourd'hui le statut le plus prestigieux qu’une construction humaine peut obtenir. Depuis, ça y est, Le Havre est de nouveau cool.

Du coup, le béton armé est en train de devenir à la mode. Aujourd’hui, au Havre, il y a des "hipsters" partout dans les rues qui lèvent les yeux en s’extasiant. Les "hipsters" renforcent encore cette coolitude parce qu'ils sont un peu comme l’UNESCO, ce sont des machines à transformer des choses pas cool en choses cool. Tout ça pour dire que le béton armé, c’est toujours un docker du port super costaud qui bosse douze heures par jour. Sauf que maintenant, il rentre en boite de nuit."

Europe 1
Par David Costello-Lopes