Philippe Gildas est mort à 82 ans

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'animateur de télévision et de radio, mythique, qui a fait un long passage sur l'antenne d'Europe 1, Philippe Gildas est mort à 82 ans dans la nuit de samedi à dimanche des suites d'un cancer. 

Animateur mythique de Canal+ et d'Europe 1, Philippe Gildas est mort dans la nuit de samedi à dimanche, à 82 ans, des suites d'un cancer. Il était hospitalisé dans le 15ème arrondissement de Paris depuis sept semaines. Sur notre antenne, il avait notamment présenté les journaux, lancé le Top 50 ou encore dirigé l'antenne. Europe 1 revient sur le parcours riche de cet homme de télé et de radio.

Le vice-PDG d'Europe 1, Laurent Guimier, a salué la mémoire d'"une grande voix et l'infatigable inventeur de la radio moderne", sur Twitter.

De La Sorbonne à RTL

Fils aîné d'un notaire breton, Philippe Leprêtre fait des études de lettres à La Sorbonne avant de s'orienter vers le journaliste, sur les conseils de Jean Yanne, lui aussi Breton. Il fait ses débuts à Radio Luxembourg, l'ancêtre de RTL, où il créé la matinale, cette tranche d'informations qui doit accompagner l'auditeur de son réveil à son travail. C'est à l'antenne que son nom d'emprunt est né, un jour où il devait faire un remplacement d'urgence. Ce sera donc Gildas, le prénom de son premier fils.

En 1969, il suit à l'ORTF Pierre Desgraupes pour monter la rédaction de la première chaîne. Il y présente le journal télévisé, "grand-messe" dont il contribue à fixer les règles en tant que rédacteur en chef. Il passe par France Inter puis intègre Europe 1.

Un pilier de l'histoire d'Europe 1

De la matinale d'Europe 1 à patron de l'antenne. Arrivé en 1974, Philippe Gildas officie pendant six ans à la matinale d'Europe 1, de 6 heures à 9 heures en compagnie de Maryse, qui deviendra son épouse. Sous son influence, cette tranche d'info devient plus détendue, plus rieuse. Mais en 1981, le patron de l'antenne Etienne Mougeotte est limogé, Philippe Gildas lui succède. Il compte alors instaurer un ton plus jeune, plus musical. 

Philippe Gildas crédit : PHILIPPE WOJAZER / AFP

© PHILIPPE WOJAZER / AFP

Un ton plus décontracté et musical. Il n'a cessé de bousculer Europe 1 en lançant par exemple le Top 50 en 1984, la première mesure des ventes de disques en France. Il fait également venir Michel Drucker, met en point des émissions en direct et en public... Des nouveautés pour lesquelles il a dû batailler.

Un homme marqué par des rencontres

Coluche, cet "homme d'une grande charité". À Europe 1, Philippe Gildas a aussi fait des rencontres qui l'ont marqué durablement comme Coluche qu'il a aidé à lancer les Restos du Cœur. "Coluche, un homme d’une charité incroyable", avait confié Philippe Gildas, directeur de l'antenne à l'époque, en 2017. Coluche, interpellé par les auditeurs, avait lancé un appel en direct le 26 septembre 1985, sur Europe 1, pour alerter sur les problèmes alimentaires dans le monde mais aussi en France. Il n'avait même pas prévenu Philippe Gildas.

"Coluche s’est révélé un homme d’une grande charité et d’une authenticité incroyable", avait-il déclaré au micro de Christophe Hondelatte. "Il n’écoutait pas les critiques et allait de l’avant. On n’a pas idée de tout ce qu’il a obtenu personnellement tout seul sans demander à personne. Sa force c’est qu’il était d’un entêtement incroyable." Cette amitié le marquera pour toujours.

D'Europe 1 à Canal+ avant un retour à Europe 1

Un passage fondateur à Canal+. À la fin de la saison 1985, Philippe Gildas quitte Europe 1 pour de nouvelles aventures à la télévision. Il lance alors le phénomène Nulle part ailleurs sur Canal+, un talk-show qui mélange journalisme et divertissement. La formule, qui a fait florès depuis, est inédite à la télévision française. Outre Les Nuls, l'émission fait émerger Jérôme Bonaldi et ses gadgets, Philippe Vandel, Karl Zéro et bien sûr Antoine de Caunes, jusque là cantonné aux émissions musicales. Il présente l'émission jusqu'en 1997. Dès 1985, le Top 50 est également diffusé sur Canal+. En 2001, il quitte définitivement la chaîne cryptée.

Une chronique avant la retraite. Après avoir pris, un temps, les rênes d'i-TELE, il lance en 2007 la chaîne Vivolta, dédiée aux seniors. Philippe Gildas reprend sa place derrière le micro d'Europe 1 en 2009 avec l'émission Le Débat des Grandes voix. En 2014, il prend sa retraite médiatique après avoir été chroniqueur dans l'émission Les Pieds dans le Plat.