NomadPlay, cette application qui permet à n'importe quel musicien de jouer dans un grand orchestre

  • A
  • A
7:12
© Europe 1
Partagez sur :
Invité mardi soir du Grand journal du soir, sur Europe 1, le violoniste français Renaud Capuçon est venu présenter NomadPlay, une application et qui permet de supprimer n’importe quel instrument d’un grand orchestre et de jouer à sa place.
INTERVIEW

Vous êtes musicien amateur ou professionnel et vous rêvez de jouer avec un grand orchestre les plus grandes mélodies classiques ? Cela pourrait vous intéresser. Invité mardi soir du Grand journal du soir, sur Europe 1, le violoniste français Renaud Capuçon est venu présenter NomadPlay, une application dont il est ambassadeur. Concrètement, l'application permet de supprimer n’importe quel instrument d’un grand orchestre et de jouer à sa place, plongeant violonistes ou flutistes en immersion dans un morceau. Un atout majeur pour l’apprentissage de la musique et le travail de répétitions des musiciens, qui a séduit Renaud Capuçon.

La machine va-t-elle remplacer le musicien ?

"Je vois l’aspect ludique et l’aspect pédagogique, vous ne jouez plus seul mais avec un accompagnement", explique le violoniste sur Europe 1. N'y a-t-il pas un risque de remplacer le musicien par un algorithme ? Au contraire. Selon Renaud Capuçon, l’application est née d’une attente du milieu musical. "L’idée est de rapprocher les artistes vivants, les interprètes, des gens qui veulent apprendre la musique classique", précise Clothilde Chalot. Renaud Capuçon lui-même se souvient : "Quand on apprenait un concerto de Mozart, on jouait sur des disques, même si les profs nous disaient que ce n’était pas très bien". Avec NomadPlay, le problème est résolu, car le musicien s’intègre parfaitement "à l’harmonie" de l’orchestre, d’autant que l’application accompagne le son de la partition.

"J’aurai tellement aimé être jeune avec cette application"

Les grands orchestres ne vont pas disparaître pour autant. Pas question que NomadPlay monte sur scène. "J’aurai tellement aimé être jeune avec cette nouvelle application, j’aurai passé des heures à chercher, à essayer de nouveaux répertoires, c’est sans fin, d’autant qu’on va en rajouter…", développe le violoniste. La plateforme devrait s’ouvrir à de nouveaux styles, comme le jazz et même le métal. Il faudra compter 9€99 pour l’obtenir en illimité.