Mireille Mathieu : "Je suis Française et fière de l'être"

  • A
  • A
Mireille Mathieu a interprété La Marseillaise et Mille Colombes. 4:22
Mireille Mathieu a interprété La Marseillaise et Mille Colombes. © AFP
Partagez sur :
La chanteuse, après 55 années de carrière, est devenue une icône de la chanson française à l'international. Au micro d'Europe 1, elle raconte son amour pour la France et l'importance des commémorations pour ceux qui se sont battus pour le pays, à l'occasion des cérémonies du 11 novembre.
INTERVIEW

En cette journée de commémorations qu'est le 11 novembre, deux chansons vont certainement résonner : La Marseillaise évidemment, mais peut-être aussi Mille Colombes, la chanson de Mireille Mathieu, véritable hymne à la paix sorti en 1977. Si Mireille Mathieu n'a jamais participé à des commémorations officielles, elle affirme son attachement à ces cérémonies : "C'est très important de ne pas oublier les personnes qui se sont battues pour notre pays. Pour la France. Pour la liberté. Ça veut dire beaucoup", explique-t-elle.

Mercredi après-midi, Macron présidera une cérémonie au Panthéon pour inhumer Maurice Genevoix, qui fut poilu et écrivain. "J'ai eu l'opportunité de le rencontrer", se souvient Mireille Mathieu. "C'était quelqu'un, évidemment, d'extrêmement brillant, et un personnage très pétillant." Cette inhumation est un dernier hommage à un homme qui a marqué l'Histoire en racontant la guerre et ses horreurs.

Mille Colombes, l'une des chansons des commémorations

En cette journée de commémoration nationale, Mireille Mathieu rappelle son patriotisme, loin d'être un gros mot pour elle : "Je suis Française et fière de l'être. Et quand je voyage, je chante bien sûr dans plusieurs langues, mais je chante ma propre langue, le français. Et je peux vous dire que quel que soit le pays où je me produis, la France et la langue française sont très aimées", assure-t-elle.

La chanteuse se félicite ainsi que soit diffusé, dans certaines communes à l'occasion du 11 novembre, son titre Mille Colombes, au moment de déposer des gerbes de fleurs aux pieds des monuments aux morts. "Je suis très touchée, bien sûr", sourit-elle. "J'ai  aussi eu l'opportunité de chanter La Marseillaise et de l'enregistrer avec le colonel Boutry et les chœurs de l'armée française. C'était vraiment un bonheur pour moi et qu'on la joue, ça me touche énormément."

Europe 1
Par Océane Herrero