Marc Lavoine : "Les mots people et séducteur me font mal"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Marc Lavoine part en tournée le 5 octobre pour présenter son nouvel album, Je reviens à toi. Il termine également un roman dédié à sa mère. A 55 ans, Marc Lavoine est un artiste accompli, loin de l’image de séducteur de ses débuts. 

INTERVIEW

Des yeux d’un bleu limpide, une voix grave et profonde et un visage carré. C’est vrai, Marc Lavoine a tous les attributs d’un séducteur. "Quelle vilaine expression", s’agace-t-il au micro d’Isabelle Morizet, invité d’ Il n’y a pas qu’une vie dans la vie.

"Des mots injustes". "C’est pour ça que je travaille beaucoup", poursuit-il. "Si j’ai voulu être aussi radical sur ce nouvel album (Je reviens à toi, ndlr) et si j'ai travaillé aussi longtemps sur la réalisation - deux ans - c’est parce que les mots people et séducteur m’écorchent, me font du mal. Je les trouve injustes." Injustes car Marc Lavoine ne peut résolument pas être résumés par ces deux termes. Chanteur, auteur, écrivain, acteur, il a développé sa palette d'artiste tout au long de sa carrière. 

Et si au fond, plus qu'un artiste ou un chanteur, Marc Lavoine était un poète ? "C’est un mot tellement beau que je n’ose pas y croire", glisse-t-il timidement. "L’écriture est un chemin sur lequel on doit être capable de s’abandonner complètement. Et qui est un point de non retour."

"J'écris pour ma mère". Un point de non retour indissociable de ses blessures les plus profondes. Car l'écriture chez Marc Lavoine est intimement liée à son histoire personnelle. "J’ai vu ma maman attendre quelqu’un qui n’est jamais venu et je savais pas quoi faire", confie-t-il. "Je n’ai pas pu la sauver, deux fois, poursuit-il. "Donc j’écris pour ma mère, pour m’en souvenir, parfois pour oublier le chagrin. Et pour pardonner, essayer de me pardonner de ne pas avoir été à la hauteur de ce que ma vie m'a proposé".

En toile de fond de toutes les créations de Marc Lavoine : sa mère... et l'amour. "C'est ce qui nous sépare de la mort", affirme Marc Lavoine. "C’est la seule chose qui ne peut pas mourir". Dans son nouvel album, Je reviens à toi, il est justement question d’amour.

"Des chansons prémonitoires". Un titre qui a une résonance particulière pour l’artiste, qui a récemment annoncé sa séparation avec Sarah Ponia­towski, la femme avec qui il partageait sa vie depuis plus de 23 ans."J’ai écrit les chansons avant", assure-t-il. "Comme quoi elles sont parfois prémonitoires ou alors les rôles qu'on vous donne vous ressemblent, vous attirent et vous devenez le rôle".

>> Découvrez - Je reviens à toi, la chanson-titre du dernier album de Marc Lavoine 

 

"Il portait la séduction comme un habit charmant".  Des mots, Marc Lavoine en a aussi écrits sur son père. Dans son roman, L'homme qui ment, il rend hommage à cet homme, un séducteur, justement. "Mon père, c’est un personnage, il portait la séduction comme un habit charmant". Un livre qui devrait prochainement être adapté en film. "Il y a eu du retard", précise Marc Lavoine.

En attendant, Marc Lavoine termine un roman dédié à sa mère, cette fois-ci. "Il s'appelle Quand arrivent les chevaux, je suis en train de le terminer", précise Marc Lavoine. "Il y a quelques années, un cheval est mort dans mes bras et ça a été pour mois un déclic pour réunir ma mère et les chevaux", explique-t-il.

"Terminer par la vie". "Dernièrement, je suis allé faire du cheval en Suède pour la première fois de ma vie. On a fait des randonnées pour aller jusqu’à un lac sous le cercle polaire. Je voulais terminer le roman par ça. Parce que je trouve qu'il faut terminer par la vie". En attendant de découvrir ce nouveau roman, Marc Lavoine donne rendez-vous à son public sur scène dès le 5 octobre pour la tournée de présentation de Je reviens à toi