Lous and The Yakuza, la révélation des Transmusicales de Rennes

  • A
  • A
Lous and The Yakuza
Partagez sur :
Les Transmusicales de Rennes sont depuis 41 ans de véritables dénicheurs de talents et le festival de découvertes par excellence. Ils sont parmi les premiers à avoir joué Stromae, Bjork ou encore Ben Harper. Cette année, l'artiste à suivre s'appelle Lous and the Yakuza. Son titre, "Dilemme", cumule déjà des millions de vues sur YouTube. 
INTERVIEW

La Belgique a son nouveau talent musical. Lous and the Yakuza n'a sorti que deux titres et pourtant, elle s'impose déjà comme la révélation de l'année. Son tube, Dilemme, cumule déjà des millions de vues sur YouTube. Marie-Pierra Kakoma, de son vrai nom, à 23 ans et a déjà connu l’exil, le racisme et la rue : originaire du Rwanda par sa mère, elle part pour la Belgique seule, à 15 ans pour s’ouvrir à l’art et vivre de sa musique. Et aujourd’hui, Lous and the Yakuza est déterminée. Elle veut faire de la musique et rien d'autre.

Entendu sur europe1 :
Je suis religieuse, pour moi tout vient d’en haut

Cette force, elle la tient aussi du Mozambique, les origines de son père : "là-bas on dit souvent : ‘si tu veux être cordonnier, sois le meilleur cordonnier du village. Ça veut dire que si je veux être chanteuse, il faut que je sois la meilleure chanteuse", évoque-t-elle au micro d'Europe 1. Sur son visage, Lous and The Yakuza inscrit chaque jour avec du maquillage des petites lettres sur les joues, des fausses larmes en dessous des yeux ou bien sur son front, un personnage, les bras en l’air, qui regarde vers le ciel…

"C’est un symbole que j’ai créé parce que d’abord, je suis religieuse, pour moi tout vient d’en haut. Et aussi parce que c’est un mouvement qu’on fait quand on est extrêmement heureux ou quand on est extrêmement triste. Donc ça représente aussi bien l’exaltation que la lamentation… des émotions qui représentent le mieux mon caractère", raconte-t-elle.

Lous and The Yakuza sortira son premier album en mars. 

Europe 1
Par Angèle Chatelier