Les trois idées du producteur Valéry Zeitoun pour relancer les Victoires de la musique

  • A
  • A
Valéry Zeitoun 2:47
Le producteur Valéry Zeitoun était l'invité de "Culture médias" le vendredi 14 février 2020. © Europe 1
Partagez sur :
Valéry Zeitoun, le producteur des Vieilles Canailles, est nommé aux 35e Victoires de la musique, qui auront lieu vendredi soir, dans la catégorie "création visuelle" pour le concert "Live Les Vieilles Canailles". Dans "Culture Médias" vendredi, il a lancé quelques idées pour rajeunir les Victoires, dont les audiences ont tendance à marquer le pas.
INTERVIEW

Le spectacle "Live Les Vieilles Canailles" est nommé dans la nouvelle catégorie "création audiovisuelle" aux Victoires de la musique 2020, qui auront lieu vendredi soir et dont la cérémonie sera retransmise sur France 2. Valéry Zeitoun, le producteur du trio réunissant Jacques Dutronc, Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, sera présent à la cérémonie. Il a partagé vendredi dans "Culture Médias" ses idées pour relancer les Victoires, dont les audiences ont tendance à marquer le pas.

Une deuxième cérémonie sur YouTube

"Le public est en train de muter", constate Valéry Zeitoun. "J'ai quatre enfants entre onze et 24 ans, et pas un des quatre ne regarde la télévision. Et ils ne sont pas les seuls !", ajoute-t-il. S'il note qu'"il y a encore un public pour ce genre de télévision", il fait remarquer que "le public de France télévisions est très adulte". Le producteur propose donc de "réfléchir à faire une cérémonie sur une chaîne de service public et une cérémonie avec YouTube, des plateformes". Il considère qu'il faut "essayer de faire évoluer cela et aller là où est le public".

Des chanteurs pour présenter les Victoires

Autre grief de Valéry Zeitoun : les présentateurs des Victoires. Vendredi soir, la cérémonie réunira dix animateurs comme Julian Bugier, Laurent Ruquier, Stéphane Bern ou encore Daphné Burki. Ce que regrette le producteur, qui préférerait que des professionnels du milieu musical s'en chargent. "Dans le cinéma, ce sont toujours des comédiens qui présentent les César. Aux Etats-Unis, en Angleterre, ce sont toujours des chanteurs qui présentent les événements", souligne-t-il. "Nous, on a des animateurs - j'ai rien contre eux, ils sont excellents - mais je pense qu'on a des chanteurs, des chanteurs-acteurs tout à fait capables de présenter les Victoires", estime Valéry Zeitoun.

Faire évoluer le collège des votants

La 35e édition des Victoires de la musique ne compte que huit catégories, contre 19 pour la première cérémonie en 1985. Si leur nombre a diminué au fil des années, cette année, la polémique enfle après la suppression des catégories "musiques du monde", "musique urbaines", "musiques électroniques", "rap" et "rock". Ce qui a valu aux Victoires d'être accusées de manquer de diversité. "Le président des Victoires, Romain Vivien, avait des demandes de grands artistes de rap qui voulaient concourir avec les autres" catégories, explique Valéry Zeitoun. "On a reproché aux Victoires d'être une cérémonie trop longue donc ils ont décidé d'essayer de raccourcir l'émission et de donner la chance à tous les artistes nommés de jouer", ajoute-t-il.

Mais selon le producteur, il en résulte tout de même une cérémonie qui "soit manque de catégories", "soit la structure des votants" n'est pas la bonne. "Les Victoires ne sont pas une cérémonie qui ne bouge pas. J'ai lu que Romain Vivien avait pris en compte ces critiques et que très certainement, ils vont faire évoluer le collège des votants", note-t-il toutefois. "Il y a peut-être un collège de votants plus sensible à la variété française qu'au rap", espère Valéry Zeitoun.

Europe 1
Par Céline Brégand