Les Oscars 2020 à nouveau critiqués pour leur manque de diversité

  • A
  • A
Image d'illutsration
Image d'illutsration © MARK RALSTON / AFP
Partagez sur :
La 92eme cérémonie des Oscars aura lieu dimanche soir. Les critiques vont bon train depuis l'annonce des nommés, qui fustigent la faible présence des femmes et des personnes de couleur en s'appuyant sur les chiffres de l'académie : 98% des prétendants sont blancs, et aucune femme ne figure dans la prestigieuse catégorie du "meilleur réalisateur".

Chaque année ou presque c'est la même rengaine... et rien, ou presque, ne change l’année d’après. La sélection des Oscars 2020 est une nouvelle fois critiquée pour avoir fait la part trop belle aux hommes blancs, un reproche récurrent. Dans la catégorie meilleur réalisateur par exemple ne figurent que des hommes. Alors que Greta Gerwig pouvait par exemple y prétendre pour Les quatre filles du docteur March, qui figure par ailleurs dans la sélection du "meilleur film". En 92 éditions, cinq femmes seulement ont été nommées dans la catégorie prestigieuse du meilleur réalisateur. Une seule a finalement décroché le titre : Kathryn Bigelow, en 2010 pour Démineurs.

Pour se défendre, l'Académie des Oscars met en avant le fait que les femmes n'ont jamais été aussi présentes dans les nominations. Elles sont 65 cette année, sur 209 candidats au total. Peut-être pour faire oublier la polémique, la soirée des Oscars, produite par deux femmes, a par ailleurs choisi un grand nombre de vedettes internationales d'origines diverses pour remettre les prix sur scène, parmi lesquelles l'espagnole Penelope Cruz, la mexicaine Salma Hayek et l'israélienne Gal Gadot.

98% des nommés sont blancs

L’autre partie de la polémique concerne la couleur de peau des nommés. Cette année, 98% d’entre eux sont blancs, ce qui représente peu la diversité américaine. Des milliers d’internautes ont fustigé cette faible proportion sur les réseaux sociaux, réutilisant le hashtag #oscarsowhite, extrêmement populaire depuis 2016.

Sacré "meilleur acteur" pour son rôle dans Joker aux BAFTAs, Joaquin Phenix avait profité de son discours de remerciements pour évoquer l’absence de nommés de couleur. "Nous envoyons un message très clair aux personnes de couleur, à savoir que vous n’êtes pas les bienvenus ici", a-t-il dénoncé, appelant par la suite à "faire le travail difficile pour vraiment comprendre le racisme systémique". Comme les Oscar, les BAFTAs sont régulièrement critiqués pour leur manque de diversité.  

L'académie des Oscars reconnait que les choses doivent encore évoluer, avec une composition à 68% masculine et à 84% blanche. Mais souligne que pour la première fois de l'histoire cette année, les femmes ont représenté la moitié des nouvelles intégrations.

Europe 1
Par Mathieu Charrier, édité Laetitia Drevet