Laeticia Hallyday présente "Son rêve américain", pour découvrir l'Amérique de Johnny

  • A
  • A
Partagez sur :
Elle l'a toujours fasciné et il a toujours rêvé d'y terminer sa quête de liberté : Johnny dévoile son rapport profond à l'Amérique dans "Son rêve américain", un coffret qui comprend un documentaire sur un road trip de plusieurs milliers de kilomètres. "On va découvrir un Johnny qu'on ne connaît pas", promet sa veuve, Laeticia Hallyday dans une interview exceptionnelle accordée à Europe 1.
INTERVIEW

Les fans de Johnny Hallyday le savent : le Taulier était un authentique passionné de l'Amérique. Et c'est pour célébrer cet amour jamais démenti que les proches du chanteur ont réuni dans un coffret, intitulé "Son rêve américain", deux films, un live ainsi qu'une chanson inédite de Johnny, trois ans après sa mort. Dans une interview exceptionnelle accordée à Europe 1, Laeticia Hallyday raconte la génèse et la portée d'un tel projet ce jeudi matin, au micro de Mathieu Charrier.

Sa "Terre promise"

"Ce n'est pas mon projet à moi, c'est le sien", explique la veuve du chanteur. Y est dépeinte sa passion pour la moto et pour la culture américaine : "Il adorait appeler l'Amérique, 'la Terre promise', 'la Terre des origines', cette Amérique qui l'a toujours nourrie depuis le début de sa carrière. Il s'est inventé un nom américain. C'était l'Amérique de ses héros, celle où il était un homme libre, un homme en paix."

"À travers ce documentaire, on va découvrir un Johnny qu'on ne connaît pas, un Johnny différent", poursuit Laeticia Hallyday. Le road trip entre la Nouvelle-Orléans et Los Angeles a eu lieu quelque temps avant qu'un cancer des poumons ne lui soit diagnostiqué. "Il est très fragile pendant ce road trip, il a des faiblesses, il a des problèmes respiratoires. Mais Johnny a toujours eu des problèmes respiratoires. C'était un gros fumeur et on met ça sur l'extrême fatigue de tous ces kilomètres accumulés tous les jours sur les routes, avec plus de cinq heures de moto par jour. On ne se doute pas, à ce moment-là, que notre vie va basculer."

"Instinct animal incroyable"

La maladie commence à l'affaiblir, mais l'homme arrive au bout de sa quête d'Amérique : "Il est souvent seul face à ces paysages oniriques qui le fascinaient, il était connecté aux éléments. Ça a toujours été son coeur et son âme." Dans le documentaire, promet-elle, "on sent qu'il est fier de ce chemin parcouru".

Le coffret se concentre sur la personnalité de Johnny Hallyday dans les dernières années de sa vie : "Il avait besoin de ses amis, mais il ne fallait pas que ses amis le trahissent", dit-elle. "Il a avancé à travers ses trahisons et ses déceptions. C'est quelqu'un qui a beaucoup de mal à pardonner et avec le temps, il avait acquis une certaine clairvoyance et un instinct animal incroyable. Ca m'a donné une très grande leçon et je m'en rends compte encore plus après son départ, mais j'aurais dû beaucoup plus l'écouter. Finalement, il faut apprendre à se protéger. On est parfois très entourés, mais on a très peu d'amis sur qui on peut compter. Il l'avait compris il y a très longtemps."