Julien Clerc : "J'espère que les femmes seront maintenant considérées autrement"

  • A
  • A
julien clerc 3:53
Julien Clerc publie "Terrien", son 25e album studio © Europe 1
Partagez sur :
Julien Clerc publie "Terrien", son 25e album studio, qu'il décrit volontiers comme "plus sociétal" que ses précédents. Invité mercredi de "Musique!", le chanteur s'arrête notamment sur un des titres de ce disque, "La jeune fille en feu", qui parle de la libération de la parole des femmes victimes de violence sexistes et sexuelles.
INTERVIEW

"Combien de filles en feu ont gardé leur secret, comme un message honteux à la craie ? Combien de filles en flammes, brûlées adolescentes, sont devenues des femmes vacillantes ?" Ces questions, sur un sujet d'actualité fort, c'est Julien Clerc qui les chante dans sa chanson La jeune fille en feu, présente sur son 25e et nouvel album Terrien. Invité de Musique! mercredi, le chanteur explique pourquoi cette chanson, dont le titre est un clin d'œil au film de Céline Sciamma, lui tient particulièrement à cœur.

La jeune fille en feu raconte le courage des femmes victimes de violence sexistes et sexuelles qui prennent la parole sur ce sujet et dénoncent leur agresseur. Julien Clerc est sensible aux récents changements quant à l'écoute de cette parole par les médias et la société. "Le monde change très vite en ce moment", observe-t-il. "Cette prise de parole des femmes est très importante. J'ose espérer qu'elle va faire évoluer la société et que les femmes seront maintenant regardées et considérées autrement."

Trouver une musique à la hauteur du texte

Julien Clerc signe la musique de cette chanson, dont le texte lui a été proposé par la chanteuse Jeanne Cherhal. "Je l'ai remerciée. J'ai trouvé que j'avais de la chance qu'elle me le propose", explique le chanteur. Ces mots lui ont rappelé une autre de ses chansons, sortie en 1982, dont les paroles sont de Jean-Loup Dabadie. "S'il ne m'avait pas donné un jour Femmes, je vous aime, peut-être que Jeanne ne m'aurait pas proposé ce texte-là", estime Julien Clerc.

Si les paroles de La jeune fille en feu ont immédiatement plu à Julien Clerc, elles ont aussi représenté pour lui un défi. "Il fallait que je mette une belle musique sur ce texte parce que c'est évidemment un sujet qui me tient à cœur", raconte le chanteur. "Il ne faut pas oublier que mes chansons sont des chansons populaires. Elles sont quand même faites pour être fredonnées, même si le sujet est grave."

Un album "plus sociétal" malgré lui

Julien Clerc n'a jamais caché faire écrire les textes de ses chansons par d'autres. Il rend d'ailleurs hommage à Jeanne Cherhal et à ses auteurs et autrices. "J'admire leur travail, parce que c'est encore plus difficile d'écrire des paroles pour parler d'un sujet grave que pour parler d'un sujet léger, tout en essayant de faire une chanson populaire", compare-t-il. "Il faut faire ça avec des mots qui vont toucher le cœur. Des mots simples, si possible. Je trouve que Jeanne Cherhal l'a parfaitement réussi avec cette chanson."

Pendant la fabrication de cet album, Julien Clerc s'est progressivement aperçu que Terrien serait différent que ses précédents disques. "Qu'ils soient jeunes ou plus âgés, les auteurs qui me proposaient des paroles semblaient avoir envie de me faire chanter des choses plus sociétales", se souvient-il. "Je voyais finalement assez peu de chansons d'amour au sens pur et dur du terme et beaucoup de chansons sociétales." Un changement qui semble réjouir le chanteur.

Europe 1
Par Alexis Patri