Jean Piat avait le trac, "la trouille", même après 65 ans sur les planches

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
ARCHIVES - En 2008, le comédien qui vient de s’éteindre se confiait sur cette "émotion, ce tremblement" qui ne l’a jamais quitté.
VIDÉO

"Je crois qu’il n’y a aucune profession qui permette d’avoir au bout de 65 ans cette émotion-là". En 2008, sur Europe 1, Jean Piat se confiait sur le trac, ce "saut dans l’inconnu qui crée cette émotion, ce tremblement". Le comédien est mort à l’âge de 93 ans.

 

>> PORTRAIT - Mort du comédien Jean Piat, vedette du feuilleton "Les Rois maudits"

"Moi j’avais la trouille hier soir avant de commencer, j’ai relu quatre fois mon attaque de texte. Et j’ai fait les exercices de respiration comme je faisais quand j’avais 18 ans que je me suis présenté au Conservatoire", racontait-il encore. Et de comparer le trac sur les planches à l’émotion d’un premier rendez-vous amoureux avec une jeune femme. "Enfin, je ne peux plus prétendre à des rendez-vous avec des jeunes femmes… mais c’est bien l’émotion d’un premier rendez-vous", confiait-il dans un sourire au micro de Frédéric Taddéï.