EXCLUSIF - Voici l’emplacement exact du mausolée de Michael Jackson

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Europe 1 a découvert, grâce à un coup de pouce du destin, l’emplacement exact, à Los Angeles, du tombeau du "King of pop", décédé il y a pile dix ans, le 25 juin 2009. Un endroit pourtant soigneusement tenu secret.
EXCLUSIF

 

Europe 1 précise

En 2019, Michael Jackson repose toujours au cimetière de Forest Lawn mais la localisation de la sépulture n’est pas celle des dépêches AFP de 2009. C'est là qu'est l'information, révélée et vérifiée par Benoît Clair. Nous maintenons et nous tenons à la disposition de ceux qui contestent.

C’était il y a tout juste dix ans. Le 25 juin 2009, le monde apprenait, stupéfait, la mort de Michael Jackson, l’une des plus grandes stars de l’histoire de la musique. Depuis, nul ne savait exactement où était enterré le chanteur. Europe 1 est en mesure de le révéler, grâce à une enquête minutieuse et… à un incroyable coup de pouce du destin.

Un faux cortège mortuaire pour tromper les journalistes

Il fallait bien cela. Car concernant le "King of pop", tout est démesuré. En 2009, quelques jours après son décès, pour la grande cérémonie publique d’adieux qui se tenait au Staples Center de Los Angeles, il avait ainsi fallu organiser une loterie. Plus d’1,5 million de personnes s’étaient inscrites, et seules un peu moins de 9.000 avaient été admises dans l’enceinte de cette arène dédiée aux concerts et aux matches sportifs.

En revanche, les obsèques privées s’étaient déroulées, elles, dans la plus stricte intimité. Pas de médias, pas de photographes, interdiction du survol de la zone par les hélicoptères des chaines de télévision... Il y avait même eu un faux cortège mortuaire qui était parti du cimetière vers une destination inconnue pour semer les journalistes. On avait aussi parlé à l’époque de disperser les cendres du chanteur à Neverland. Mais ceci ne s’est jamais produit. Et depuis, tout le monde était resté dans le brouillard.

Forest Lawn, un immense cimetière ouvert au public

C’est là qu’intervient une incroyable histoire de coïncidence. Par le plus grand des hasards de la vie, l’un des ancêtres de Benoît Clair, correspondant d’Europe 1 à Los Angeles, était un acteur autrichien, Gustav von Seyfferitz, qui avait immigré dans les années 1910 pour faire du cinéma, avant de mourir en 1943. Et il est enterré dans le cimetière de Forest Lawn, au nord-est de Los Angeles. En s’y rendant pour la Toussaint l’an dernier, notre reporter a découvert que la crypte dans laquelle son aïeul repose était cette fois-ci fermée, avec interphone, gardes et caméras de sécurité.

crypte michael jackson

Pourtant, le cimetière Forest Lawn est un immense domaine ouvert au public : 300 hectares, plus de 250.000 tombes, trois églises, des dizaines de chapelles. L’endroit reçoit plus d’un million de touristes chaque année, puisque c’est là que dorment pour l’éternité des centaines de stars, comme Walt Disney, Buster Keaton, Humphrey Bogart, Clark Gable, Stan Laurel ou encore Elizabeth Taylor. Tous reposent dans des caveaux devant lesquels tout un chacun peut se promener sans problèmes.

Le jardin des gardénias, une crypte sous haute protection

Sauf donc dans cette crypte. Et en enquêtant sur les raisons du déploiement de ces moyens de sécurité, uniques, notre journaliste a appris puis découvert que le mausolée de Michael Jackson se trouvait bien là, à seulement quelques mètres de cet arrière grand-oncle, dans la même crypte, qui se nomme "Le jardin des gardénias". Le caveau qui abrite la dépouille du chanteur est en marbre blanc, il mesure environ 5 mètres de longueur sur trois de large et deux de haut. Avec juste une croix gravée de trois initiales : M.J.J pour Michael Joseph Jackson. Ce tombeau est dominé par trois vitraux modernes, orientés vers l’ouest. Il diffuse la lumière des couchers de soleil sur le Pacifique.

tombeau michael jackson

Pas question pour autant d’espérer le visiter. Dans cette immense crypte en forme d’église romane, seules les familles des défunts ont accès après un strict contrôle d’identité. Le correspondant d’Europe 1 a ainsi été accompagné par une garde lors de sa dernière visite dimanche. Les héritiers de Michael Jackson n’ont pas voulu que sa tombe devienne un lieu de pèlerinage, comme c’est le cas pour Elvis Presley à Memphis, dans le Tennessee, ou encore pour Marilyn Monroe au cimetière de Westwood, près de Los Angeles.

On imagine assez bien les difficultés d’organisation et les coûts engendrés par la sécurité si ce lieu de sépulture devenait accessible au grand public. Donc seuls les proches du chanteur peuvent venir se recueillir. Mais ils ne seront pas là mardi. Ils ont choisi, comme chaque année depuis dix ans, le 29 août, qui est le jour de la naissance de Michel Jackson, pour se retrouver devant ce mausolée secret.

Europe 1
Par Benoit Clair, édité par Europe1.fr