Entre le polar et le roman politique : Découvrez "Monsieur le maire" de Pascal Grégoire

  • A
  • A
"Monsieur le maire" de Pascal Grégoire (éditions du Cherche Midi) 1:51
"Monsieur le maire" de Pascal Grégoire (éditions du Cherche Midi) © DR
Partagez sur :
"Monsieur le maire" de Pascal Grégoire est l'une des cinq œuvres en lice pour la première édition du Prix Littéraire Europe 1-GMF qui aura lieu le 24 juin prochain. Notre journaliste littéraire Nicolas Carreau vous explique pourquoi il faut le lire.

Le roman de Pascal Grégoire, publié en janvier dernier aux éditions du Cherche Midi, commence par un procès : celui de Paul Morand, le maire d’un petit village de 1300 habitants, accusé d’avoir tué le journaliste local de l’Ardennais républicain. "Les deux hommes étaient connus pour ne pas s’entendre du tout, explique Nicolas Carreau. Le procureur affirme qu’il s’agit d’un meurtre qui était prémédité, alors que du côté de Paul Morand on explique que c’était de la légitime défense, et qu’il s’agissait d’un accident. Au début du roman, Paul Morand est condamné à 20 ans de prison.

Portrait de la vie d’un maire de village

"Evidemment, il est choqué et sonné. Il a surtout l’impression de vivre une injustice, pas seulement à cause de cette condamnation, mais aussi parce que tous ses administrés se sont retournés contre lui, alors qu’il leur a tout donné depuis 15 ans". Paul Morand, après des études prestigieuses à Paris, a décidé de revenir dans village natal parce qu’il avait envie d’être maire, et d’y faire des choses biens. "Tout cela est un prétexte pour raconter la vie d’un maire dans un village" ajoute Nicolas Carreau. "Ce n’est pas un thriller, ni un polar, ni un roman politique non plus, c’est entre tout ça, et c’est brillant ! Il n’y a rien de cynique, il n’y a pas de manœuvre. C’est la vie d’un maire, le quotidien, avec cette enquête sous-jacente qui aboutira à une révélation finale, et on connaîtra toute la vérité ».

ÉVÉNEMENT

Europe 1 est fière de lancer son prix littéraire, en partenariat avec GMF, qui distinguera des histoires d’engagement collectif. Le jury, composé de personnalités mais également d’auditeurs d’Europe 1, remettra le Prix Littéraire Europe 1 – GMF au lauréat lors d’une cérémonie exceptionnelle au studio Bellemare, à Europe 1, le 24 juin prochain. Nicolas Carreau, spécialiste littéraire d’Europe 1, que l’on retrouve tous les dimanches de 14h à 15h dans "La voix est livre", est le parrain de la 1ère édition du Prix Littéraire Europe1-GMF.  Ce prix est né d’une rencontre entre GMF et Europe 1 autour de valeurs communes et de la volonté de mettre en lumière ceux qui œuvrent à rendre la société plus humaine, et ceux qui en ont fait leur vocation. 

Europe 1
Par Nicolas Carreau