Qui est l'acteur à l'origine de la vocation de Pierre Richard ?

, modifié à
  • A
  • A
Pierre Richard
C'est grâce à l'acteur Dany Kaye que Pierre Richard a voulu devenir acteur.
Partagez sur :
Invité d'"Icônes" sur Europe 1, Pierre Richard est revenu sur le jour où il a su qu'il voulait devenir acteur. Tout commence dans une salle de cinéma de Valenciennes, avec un film dont l'acteur Danny Kaye tient le haut de l'affiche. 
INTERVIEW

François Perrin, Pierre Renaud, François Pignon... Si vous êtes fan de Pierre Richard, vous savez déjà que c'est ce dernier qui a interprété (et rendu cultes) ces personnages. Mais avant que "le grand blond" ne sublime l'écran avec ses personnages burlesques et gaffeurs, sa voie lui a été révélé par un acteur : Danny Kaye. "J'avais 18 ans et j'étais au lycée Henri Wallon de Valenciennes", se souvient Pierre Richard au micro de Michel Denisot dans Icônes, sur Europe 1. 

La révélation Danny Kaye

C'est dans cette "petite ville du Nord dans laquelle tout le monde se connaît" que le futur César d'honneur 2006 croise son destin. Ce dernier prend la forme d'une affiche de film avec "un acteur américain [qu'il] ne connaissait absolument pas". Cet acteur c'est Danny Kaye, "une énorme star [hollywoodienne] de l'époque". Pierre Richard décide alors de "ne pas aller au lycée, enfonce une casquette sur sa tête pour ne pas être reconnu" et s'installe "au fond de la salle de cinéma". Il y découvre alors un "grand blond sachant danser, chanter. Il était drôle, émouvant." 

Une véritable révélation puisque, si jusqu'à présent Pierre Richard ne savait pas quoi répondre quand on lui demandait ce qu'il voulait faire de sa vie, en sortant de cette séance il avait compris qu'il voulait être acteur. "Il était ce que je suis devenu", glisse-t-il par ailleurs dans un sourire. 

"Vous me faites tellement penser à mon père"

Mais l'histoire de s'arrête pas là. "Trente ans plus tard, Le Grand Blond avec une chaussure noire est projeté à New-York au cinéma Le Français." À la sortie de la séance, une dame s'approche de Pierre Richard et lui dit : "Monsieur, j'ai beaucoup aimé le film, je vous ai beaucoup aimé. Le film et charmant et vous, vous êtes délicieux. Et vous me faites tellement penser à mon père." Des compliments qui touchent l'acteur qui se tourne alors vers Yves Robert, le réalisateur du film, pour lui demander s'il sait qui est cette personne. Et sa réponse le laisse pantois, puisqu'il s'agissait de Dena Kaye, la fille de l'homme qui l'a mené devant les caméras. 

"J'ai couru dans la foule pour lui dire que c'était grâce à son père que j'étais là, mais je ne l'ai pas vue", se souvient Pierre Richard. Un peu amer, "le grand blond" devra attendre 25 ans avant de pouvoir lui dire : "il y a 4 ou 5 ans [en 2013, ndlr] je reçois un coup de fil, et c'était Dana Kaye qui voulait que je participe avec elle à l'hommage rendu à son père à la Cinémathèque française."

Europe 1
Par Ugo Pascolo