Affaire Grégory : Yuksek raconte comment il a composé la musique de la série Netflix

  • A
  • A
yuksek 2:12
Le DJ Yuksek a composé la musique de la série Netflix "Grégory" © Europe 1
Partagez sur :
Le DJ et musicien est l'invité jeudi de l'émission "Culture Médias" pour la sortie de son album "Destiino". Il revient au micro de Philippe Vandel sur son travail de composition de musique originale de film, et notamment sur le difficile exercice de création musicale pour la série de Netflix "Grégory".
INTERVIEW

Yuksek dévoile Destiino, son 5e album studio. Le DJ et musicien est à cette occasion invité jeudi de l'émission Culture Médias, où il revient au micro de Philippe Vandel sur son travail de composition de musique originale de films et de séries. Celui qui a récemment signé la bande son de la série d'Arte En thérapie explique le difficile équilibre, entre émotion et retenue, qu'il lui a fallu trouver lorsqu'il a composé pour la série de Netflix Grégory. Cette série documentaire revient sur l'affaire du petit Grégory Villemin, dont le corps avait été retrouvé à Lépanges-sur-Vologne, le 16 octobre 1984.

"L'idée était de ne pas être trop pathos"

Comment le musicien a-t-il composé sur un sujet aussi sensible ? "Comme la plupart du temps sur les films ou sur les séries", assure Yuksek. "Je pars bêtement de l'image, ou du scénario. Je n'intellectualise pas mon travail. Quand je m'y mets, quand je me plonge dans les images, je compose sur un mode presque automatique."

Si Yuksek se laisse porter par les sentiments qui le parcourent, il a aussi à cœur de trouver un juste équilibre. "L'idée était de ne pas être trop pathos. L'important était, mais comme sur En thérapie et sur tous les projets, d'arriver à trouver le ton juste. C'est ça qui est difficile dans la musique de films."

"Je suis très content qu'on ne fasse pas attention à la musique"

Sur ce point, deux scènes étaient particulièrement sensibles, selon Yuksek : la scène de la découverte du corps de Grégory et celle de l'enterrement, où la mère de l'enfant fait un malaise. Ce qui ne l'a pas empêché de tomber juste au premier essai envoyé à la production. "C'est une musique qui prend un peu aux tripes, mais qui n'est pas non plus ultra glauque", estime le compositeur. "Il fallait évidemment trouver quelque chose de triste et mélancolique, mais sans en rajouter."

Mais tout ce travail peut passer inaperçu lorsque l'on regarde la série. Et c'est exactement ce que recherche Yuksek. "Si on me dit que l'on n'a pas fait attention à la musique, franchement, je suis très, très content", explique le musicien. "Dans une série ou un film, l'idée est que tout soit mêlé."

Europe 1
Par Alexis Patri