Pourquoi le Monopoly a plusieurs origines (et un vrai message idéologique)

  • A
  • A
Monopoly
Le Monopoly est l'un des jeux les plus populaires du monde. © Pixabay
Partagez sur :
Dans "Historiquement vôtre", le chroniqueur d'Europe 1 David Castello-Lopes revient sur les origines du Monopoly. L'invention de ce célèbre jeu a longtemps été attribuée à Charles Darrow, dans les années 30. Mais les véritables origines de ce classique des tablées d'hiver remontent au début du 20e siècle. 

Tous les jours dans Historiquement vôtre, David Castello-Lopes revient sur les origines d'un objet ou d'un concept de la vie quotidienne. Mardi, il s'est penché sur les racines de l'un des jeux de société les plus populaires au monde, qui passionnent petits et grands depuis des décennies : le Monopoly.

"J’avais un peu oublié le Monopoly, et j'ai donc passé trois heures à y jouer l'autre jour, pour me souvenir un peu du jeu. Et c’est quand même un jeu d’une grande violence, où l'on passe une heure et demie à accumuler patiemment des richesses dont on est fier, et paf, un coup de dés, et on perd la totalité de son argent, de ses maisons, de ses hôtels. Alors bien sûr, c'est pour rire, mais cela donne quand même une idée de ce que c’est quand ce n'est pas pour rire. Et on se demande qui a eu l'idée de ce jeu d’une grande cruauté.

Pendant longtemps, l’histoire de la création du Monopoly était la suivante : au début des années 30, aux Etats-Unis, c’est la dépression économique. Il n'y a donc pas d'argent, pas d'avenir, de travail. Et là, à Atlantic City, un certain Charles Darrow, qui est au chômage, se dit un jour : 'Qu'est ce que je pourrais inventer ?'. Et il invente le Monopoly. Il va voir un fabricant de jeu, Parker Brothers, qui commercialise son jeu. Ce dernier fait un carton, et Darrow devient millionnaire, tout comme le fabricant.

Plusieurs versions dans les années 30

Cette histoire a longtemps été imprimée sur les règles du jeu de Monopoly et insérée dans chaque boîte. C’était donc l’histoire officielle du Monopoly. En réalité, seule une partie de l'histoire est vraie. Charles Darrow est effectivement venu voir Parker Brothers, leur a vraiment vendu le concept du jeu de Monopoly, et est vraiment devenu millionaire. Mais ce n'est pas lui qui a inventé le jeu. 

Dans les années 30, le jeu circulait déjà dans plein de cercles universitaires de la côte Est des Etats-Unis. Il existait plusieurs version. En fait, Charles Darrow a pris une de ces version, l’a un peu modifiée, et l’a vendue comme si c’était lui qui l’avait inventée.

Mais qui a donc vraiment inventé le Monopoly ? C'est une dame qui s’appelait Lizzy Maggie Philips. Cette militante féministe du début du 20ème siècle, aux Etats-Unis, a sorti son jeu trente ans avant Darrow, en 1904. A l'époque, ça ne s’appelait pas Monopoly, mais le jeu du propriétaire. C'était globalement le même principe : des propriétés qu’on achetait, la prime au monopole, les petites maisons, les billets, etc. Le jeu de Lizzy Magie a été copié dans tous les sens, et elle n'a touché que 500 dollars pour son jeu, loin des millions de Charles Darrow.

Une critique des dérives du capitalisme

Autre élément intéressant : la plupart des gens ne voient pas que le Monopoly est en fait un jeu un peu idéologique. En gros, c’est un jeu qui dit 'voilà ce qu'il se passe quand on laisse libre court au capitalisme'. Cela créé des monopoles et une petite partie des gens finit donc par avoir la totalité des richesses.

Evidemment, tout cela est plus compliqué dans la vraie vie. Mais l’important est que cette idée de jeu comme manifeste était vraiment au cœur de ce que voulait faire Lizzy Magie avec son jeu du propriétaire. Parce qu’à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis, c’est un peu la première fois qu’il y a un petit nombre de familles capitalistes qui contrôlent vraiment une grande partie des richesses et des infrastructures du pays. C’est l’époque de Carnegie dans l’acier, de Vanderbilt dans les chemins de fer, de Rockefeller dans le pétrole, etc. Et Lizzy Magie trouvait que ce n’était pas bien que ces gens contrôlent autant de ressources. Et son jeu était fait précisément pour essayer de démontrer ça.

Grosse différence avec le Monopoly d’aujourd’hui : on pouvait décider de jouer avec des règles anti-monopolistiques. Auquel cas, les loyers n’allaient pas à un joueur en particulier, mais étaient mis dans un pot commun. Ce qui était beaucoup moins cruel que les règles normales, mais aussi beaucoup moins drôle. Et c’est sans doute pour cela que ça n’a pas pris."

Europe 1
Par David Castello-Lopes