Coupe du monde : revivez la victoire renversante de la Belgique face au Japon

, modifié à
  • A
  • A
Menée 2-0, la Belgique est revenue dans le match grâce à Verthongen et Fellaini, avant de s'imposer à la toute dernière minute. © Filippo MONTEFORTE / AFP
Partagez sur :

Au terme d'une seconde période incroyable, les Diables rouges, menés 2-0, ont renversé le Japon (3-2), lundi, pour décrocher leur ticket pour les quarts de finale. La Belgique a rendez-vous avec le Brésil !

L'ESSENTIEL

Tout s'est joué à la dernière seconde ! Menée 2-0 par un surprenant Japon, la Belgique a dû puiser dans ses ressources pour revenir au score avant de s'imposer dans les ultimes instants (3-2), au terme d'une seconde période incroyable. Grâce à cette victoire, les Diables rouges sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde, où ils retrouveront le Brésil, vainqueur plus tôt du Mexique (2-0). Les Japonais, eux, peuvent nourrir d'immenses regrets.

BELGIQUE 3 - 2 JAPON

Buts : Vertonghen (69e), Fellaini (74e), Chadli (90e+4); Haraguchi (48e), Inui (52e)

Le point à la fin du match : quelle seconde période, quel scénario ! Emmenés par un très bon Inui, à la fois passeur (48e) et buteur (52e), les guerriers japonais ont fini par céder face à l'armada offensive belge. Vertonghen a d'abord remis les siens dans le sens de la marche (69e), avant que Fellaini (74e) et surtout Chadli (90e+4), tous deux sortis du banc, n'évitent une énorme désillusion aux Diables rouges. C'est là toute la beauté et la cruauté du football.

Le point à la 95e minute : LA BELGIQUE L'EMPORTE À LA DERNIÈRE SECONDE !!! Thibaut Courtois plonge sur sa droite pour écarter le coup franc vicieux de Honda (90e+3). Sur le corner qui suit, le portier des Diables rouges s'impose dans les airs, puis relance rapidement dans les pieds de Kevin De Bruyne, qui part immédiatement en contre. Après une longue remontée de balle, Thomas Meunier est servi sur la droite, pour un trois contre deux. Le joueur du PSG centre à destination de Lukaku, qui laisse subtilement passer entre ses jambes… Nacer Chadli conclut du gauche et délivre tout un pays au bout du temps additionnel (90e+4) !

Le point à la 90e minute : Kawashima sauve le Japon ! Après avoir repoussé une première tête de Nacer Chadli, le gardien écarte la tentative de Lukaku, sous la barre (86e). Une minute plus tard, c'est encore lui qui repousse la frappe tendue de Vertonghen, depuis les 25 mètres (87e). Les Japonais aussi ont eu des occasions en cette fin de match mais Keisuke Honda a vu sa tentative en bout de course sauvée par Alderweireld (84e), et Thibaut Courtois est resté vigilant pour empêcher Witsel de marquer contre son camp (90e).

Le point à la 80e minute : les Diables rouges reviennent de l'enfer grâce à Fellaini ! Ce match est fou ! Eden Hazard travaille bien sur le côté gauche, avant d'adresser un très bon centre au point de penalty. Qui est là pour reprendre ? Marouane Fellaini, évidemment ! Le Belge détend son 1,90 m et marque d'une tête smashée devant un Kawashima impuissant (2-2, 74e). Coaching gagnant pour Roberto Martinez, puisque le Mancunien était entré quelques minutes auparavant.

Le point à la 70e minute : la Belgique revient dans le match ! 2-1 ! Jan Vertonghen, excentré sur la gauche de la surface, tente une tête lobée - volontaire ou non - qui surprend Kawashima, pas exempt de tout reproche sur ce coup-là (69e) ! Le défenseur de Tottenham se rachète après son erreur sur le premier but. Mais qu'on sentait ce but venir… Lancé sur la droite, Thomas Meunier avait notamment ajusté un joli centre à destination de Romelu Lukaku. L'attaquant de Manchester United, à trois mètres des buts, avait cependant vu sa tête frôler le poteau droit de Kawashima (62e) ! Le même Lukaku, encore servi par Meunier, avait également vu sa tentative du plat du pied sauvée in extremis par Yoshida (68e).

Le point à la 60e minute : INCROYAAAAAABLE !!! 2-0 pour le Japon !!! Plein axe, Shinji Kagawa réalise un petit festival, avant de décaler Takashi Inui, tout en finesse. Le milieu japonais, déjà à l'origine du premier but, ajuste parfaitement Courtois depuis les 20 mètres (52e). Le Japon fait le break sur sa troisième frappe cadrée seulement ! 

Le point à la 50e minute : BUUUUUUT du Japon ! Takashi Inui lance Genki Haragushi d'un ballon appuyé à ras de terre. Jan Vertonghen ne parvient pas à intercepter, et laisse partir le Japonais, qui hésite avant de prendre sa chance du pied droit. La frappe est croisée, Courtois est battu (48e). À la surprise générale, le Japon mène 1-0 ! Piquée au vif, la Belgique manque d'égaliser dans la foulée. Depuis la droite, Dries Mertens sert parfaitement Eden Hazard en retrait. Le joueur de Chelsea reprend instantanément… Et trouve le poteau ! Le match s'emballe pour de bon !

Le point à la reprise : c'est reparti à Rostov-sur-le-Don ! Aucun changement à noter en ce début de seconde période.

Le point à la mi-temps : la Belgique est tenue en échec par le Japon à la pause : 0-0 ! Les Blue Samurais causent bien des problèmes aux Diables rouges, qui butent sur un bloc regroupé en défense, peinant ainsi à se créer des occasions. La sélection de Roberto Martinez montre même quelques signes de fébrilité, à l'image de Thibaut Courtois qui a bien failli encaisser un but casquette juste avant la pause en relâchant le ballon devant sa ligne (44e).

Le point à la 40e minute : le Japon reste à l'affût. Les Blue Samurais ont repris un peu de couleurs ces dix dernières minutes. Inui cadre sa tête mais celle-ci est trop axiale - et trop molle - pour inquiéter Thibaut Courtois (31e). Le même Inui est ensuite parfaitement lancé dans le dos de la défense belge, mais manque de vivacité pour enchaîner avec une frappe (36e).

Le point à la 30e minute : les Diables rouges s'en rapprochent ! Ça y est, la Belgique a pris la mesure de la défense japonaise, et les attaques se font de plus en plus pressantes. Romelu Lukaku, légèrement accroché dans la surface par Maya Yoshida, ne peut reprendre le centre de Dries Mertens (25e). La frappe d'Eden Hazard, puissante, s'est quant à elle heurtée aux deux poings de Kawashima pour le premier tir cadré de la rencontre (27e).

Le point à la 20e minute : la Belgique avance enfin. La Belgique sort peu à peu de sa moitié de terrain. Axel Witsel a été le premier à tenter une frappe, plein axe (16e), avant que Romelu Lukaku ne s'y essaye en pivot (17e). Mais les deux Diables rouges ont vu leurs tentatives contrées par la défense japonaise. Le match est pour le moment assez tactique : le bloc nippon est bien en place, quand la sélection belge tente d'accélérer sur du jeu rapide, sans trop se livrer non plus.

Le point à la 10e minute : les Japonais sont bien entrés dans leur match. Les Blue Samurais ont été les premiers à se mettre en lumière dans ce huitième de finale. Dès la première minute, Shinji Kagawa s'est essayé à la frappe, après une mauvaise relance de la tête de Yannick Carrasco. Sa frappe du gauche a finalement échoué à quelques centimètres du poteau gauche de Thibaut Courtois, qui avait plongé. Les Belges, eux, n'ont pas eu le ballon tant que ça. Surtout, ils n'ont à aucun moment porté le danger sur les cages d'Eiji Kawashima.

Le point au coup d'envoi : C'est parti entre la Belgique et le Japon ! Les deux équipes évoluent dans leur couleurs traditionnelles, respectivement le rouge et le bleu.

Le point sur les compositions : Kompany de retour dans le onze belge. Eden Hazard, Romelu Lukaku, Dries Mertens, Kevin De Bruyne… Ils sont tous là, Vincent Kompany aussi. Touché à l'aine début juin, le capitaine et défenseur des Diables rouges est titularisé pour la première fois de ce Mondial, dans une défense à trois également composée de Jan Vertonghen et Toby Alderweireld.

Côté japonais, le milieu de terrain du Borussia Dortmund Shinji Kagawa, remplaçant face à la Pologne, est titulaire, tout comme le latéral droit de l'OM Hiroki Sakai.

Belgique : Courtois - Alderweireld, Kompany (cap.), Vertonghen - Meunier, De Bruyne, Witsel, Carrasco - Mertens, Lukaku, Hazard

Japon : Kawashima - Sakai, Yoshida, Shoji, Nagatomo - Hasebe (cap.), Shibasaki - Haraguchi, Kagawa, Inui – Osako