Coupe du monde : France-Pérou, revivez la qualification des Bleus pour les huitièmes

, modifié à
  • A
  • A
Kylian Mbappé a marqué le seul but français, jeudi, à Ekaterinboug.
Kylian Mbappé a marqué le seul but français, jeudi, à Ekaterinboug. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Grâce à une prestation plutôt convaincante face au Pérou (1-0), jeudi, à Ekaterinburg, les Bleus ont assuré leur place en huitièmes de finale de Coupe du monde.
L'ESSENTIEL

C'est fait ! Les Bleus ont décroché leur ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, après une victoire (plutôt rassurante) contre le Pérou (1-0), jeudi, à Ekaterinburg. Olivier Giroud, Paul Pogba et N'Golo Kanté ont été particulièrement à leur avantage en première période, tout comme Kylian Mbappé, plus jeune joueur français à marquer un but en tournoi majeur. Les Incas, combatifs et assez dangereux dans le second acte, sont quant à eux éliminés.

FRANCE 1 - 0 PÉROU

Buts : Mbappé (34e)

Le point final : c'est fini, le contrat est rempli ! La France bat le Pérou 1-0 et se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde ! Après une très bonne première période, récompensée par un but de Kylian Mbappé (34e), les Bleus ont davantage souffert après le retour des vestiaires. Mais si le Pérou a trouvé le poteau, les hommes de Didier Deschamps ont globalement réussi à tempérer les ardeurs andines. Après la Russie et l'Uruguay, la France est la troisième nation à se qualifier pour les huitièmes.

Le point à la 85e minute : ça tient, et ça tient bien ! Après s'être fait une petite frayeur, l'équipe de France contrôle à présent son match. Sur une énième remise de la tête de Giroud, Dembélé s'est même procuré une occasion, mais sa frappe à ras de terre s'est révélée trop croisée (82e). Juste avant, Didier Deschamps avait procédé à son deuxième changement, Nabil Fekir remplaçant Antoine Griezmann (80e), Français qui a le plus couru dans ce match (9,5 kilomètres).

Le point à la 75e minute : les Bleus cherchent leur souffle. Alors que la domination péruvienne a longtemps été stérile, Carrillo est parfaitement lancé sur le côté droit de la surface. Son centre au second poteau est un peu fort, mais Farfan parvient à reprendre de façon acrobatique... Petit filet (74e) ! En recherche de fraîcheur, Didier Deschamps fait entrer Ousmane Dembélé pour remplacer le buteur du jour, Kylian Mbappé (75e).

Le point à la 65e minute : la Blanquirroja se rebiffe. Les Incas sont de plus en plus pressants en attaque. Carrillo, très actifs'écroule après un contact avec Matuidi. Il réclame un penalty, mais l'arbitre reste de marbre. À juste titre, a priori (59e). Deux minutes plus tard, c'est au tour d'Hugo Lloris de rester de marbre. Le portier des Bleus, qui fête sa centième sélection ce soir, a bien jugé la trajectoire de la frappe de Carrillo, qui passe au-dessus (61e). Attaquer ou défendre, l'équipe de France semble hésiter…

Le point à la 55e minute :le Pérou touche l'équerre ! Auteur d'une bonne entrée, Farfan se joue d'Antoine Griezmann avant de servir Aquino en retrait. Depuis les vingt-cinq mètres, le milieu de terrain de Puebla, au Mexique, ne se pose pas de question. Son missile de l'extérieur du droit frappe le coin du poteau droit de Lloris, qui paraissait battu (50e) ! Ouf… Samuel Umtiti, lui, semble bien remis après une béquille de Farfan sur la cuisse gauche (47e).

Le point à la reprise : c'est reparti à la Ekaterinburg Arena ! Le coach argentin du Pérou, Ricardo Gareca, a procédé à deux changements très offensifs : Jefferson Farfan a remplacé Yoshimar Yotun, quand Anderson Santamaría a pris la place de Rodriguez.

Le point à la mi-temps : 1-0 à la pause ! Appliqués à la récupération et très mobiles offensivement, les Bleus montrent un tout autre visage que lors de leur premier match face à l'Australie. Après dix premières minutes compliquées, ils ont vu leurs efforts récompensés à la 34e minute. Kylian Mbappé a profité du bon travail de Pogba et Giroud, très précieux dans ce match, pour devenir le plus jeune buteur français en Coupe du monde. À ce stade, la France est virtuellement qualifiée pour les huitièmes de finale. Le Pérou, lui, est éliminé.

Le point à la 45e minute : les Bleus toujours aussi tranchants. À la suite d'une splendide action collective débutée côté droit et conclue côté gauche, Lucas Hernandez a été tout près d'alourdir la marque (43e). Les Péruviens sont étouffés par des Bleus particulièrement pressants devant. Ça fait plaisir à voir…

Le point à la 40e minute : LE BUT DE MBAPPÉ !!! 1-0 pour les Bleus ! Lancé par un Paul Pogba très actif, Olivier Giroud décoche une frappe du gauche, depuis la gauche de la surface. Sa tentative, déviée par un pied péruvien, échappe au portier sud-américain. Kylian Mbappé a bien suivi : l'attaquant du PSG conclut dans le but vide (34e) ! À 19 ans et 6 mois, il devient donc le plus jeune joueur de l’histoire de l’équipe de France à marquer en tournoi majeur. Une minute auparavant, magnifiquement servi au-dessus de la défense par Paul Pogba, encore lui, il avait déjà failli ouvrir le score d'un geste fou. Mais sa talonnade aérienne était trop difficile à ajuster (33e). Lloris, lui, avait sauvé les siens en sortant du pied la frappe de Paolo Guerrero, qui avait gagné son duel avec Samuel Umtiti (31e).

Le point à la 30e minute : les débats se sont rééquilibrés, les duels sont rugueux. Après dix minutes très animées, le match est haché par les fautes. Paolo Guerrero a d'ailleurs pris un carton jaune, pour avoir laissé traîner sa main sur le visage d'Umtiti (23e). Flores, lui, a pris sa chance à l'entrée de la surface, mais a complètement dévissé sa tentative (24e). Quand ils ont le ballon, les Bleus, à l'image de Kylian Mbappé, se compliquent un peu la vie.

Le point à la 20e minute : déjà quatre occasions franches pour les Bleus ! Ça se rapproche franchement ! Lancée par un premier tir d'Antoine Griezmann hors cadre (11e), l'équipe de France a pris le match à son compte. La frappe de Paul Pogba depuis les vingt mètres a frôlé le poteau droit de Gallese, après un rebond vicieux (12e). Sur un corner frappé depuis la gauche, Raphaël Varane, lui, s'est elevé au-dessus de tout le monde mais a vu sa belle tête frôler la lucarne (14e). Mbappé a quant à lui réclamé un penalty, après une jolie incursion dans la surface de la Blanquirroja et un relais avec Giroud (16e)… Mais l'arbitre n'a pas bronché. Dans la foulée, Antoine Griezmann a profité d'une bonne remise de la tête du même Olivier Giroud pour décocher une volée… Cadrée, mais un poil trop axiale pour espérer ouvrir le score (16e). Côté mauvaise nouvelle, Blaise Matuidi a écopé du premier carton jaune de la rencontre (16e).

Le point à la 10e minute : un rude combat à prévoir. Les Péruviens ont commencé la rencontre en mettant beaucoup d'impact dans les duels. Trop ? Sur un débordement côté droit, André Carrillo, touché à une cuisse, est resté au sol de longues secondes, avant de se relever en boîtant. De loin, Yoshimar Yotun a quant à lui essayé de lober Hugo Lloris, en vain (6e).

Le point au coup d'envoi :l'heure de vérité a sonné ! C'est parti entre la France et le Pérou ! Les Bleus donnent l'engagement.

Le point sur l'avant-match : côté tribunes, le match est déjà plié. Les aficionados péruviens sont l'une des plus grosses délégations de cette Coupe du monde. Entre 20.000 et 30.000 d'entre eux sont d'ailleurs présents dans le stade d’Ekaterinbourg et ses fameuses tribunes provisoirement juchées sur échafaudage. Pourvu qu'ils ne fassent pas tout trembler… En comparaison, les Français ne sont pas plus de 2.000.

Le point sur les compos : Matuidi et Giroud, neufs dans le onze. Comme annoncé cette semaine, Didier Deschamps a choisi de faire confiance à Olivier Giroud à la pointe de l'attaque tricolore. Blaise Matuidi, lui, est titularisé sur le côté gauche de l'attaque ou du milieu, selon la physionomie du match. Ces deux changements opérés par rapport au match contre l'Australie poussent donc Ousmane Dembélé et Corentin Tolisso sur le banc. Dans les buts, Hugo Lloris fête sa centième sélection. Son rôle : éviter au buteur péruvien Paolo Guerrero, préféré à Jefferson Farfan en pointe, de raviver le rêve péruvien.