Coupe du monde 2018 : revivez la qualification de la Belgique en demies aux dépens du Brésil

, modifié à
  • A
  • A
La Belgique l'a emporté face au Brésil vendredi (2-1) et rejoint les Bleus en demi-finales ! © AFP
Partagez sur :

Grâce à deux buts inscrits avant la pause, les Diables rouges ont éliminé la Seleçao (2-1), vendredi, à Kazan. Le "voisin" belge a rendez-vous avec la France en demi-finales !

L'ESSENTIEL

Ce sera donc France-Belgique ! Vendredi, les Diables rouges ont décroché leur ticket pour le dernier carré de la Coupe du monde en éliminant le Brésil de Neymar (2-1). En demies, les partenaires d'Eden Hazard et Thibaut Courtois, excellents à Kazan, retrouveront donc les Bleus, tombeurs plus tôt de l'Uruguay (2-0).

>> Revivez la rencontre dans les conditions du direct 

BRÉSIL 1 - 2 BELGIQUE

Buts : Fernandinho (csc, 13e), De Bruyne (31e); Augusto (76e)

Le point à la fin du match : c'est fini ! La Belgique est en demi-finales de la Coupe du monde après sa victoire sur le Brésil (2-1) ! Les Belges ont capitalisé sur leurs deux buts inscrits avant la pause pour tenir en seconde période. Renato Augusto a relancé le match à un quart d'heure de la fin (76e), mais Thibaut Courtois a empêché la Seleçao d'égaliser, sortant notamment une superbe parade devant Neymar en toute fin de rencontre (90e+4). Les Belges ont désormais rendez-vous avec les Bleus, mardi, à 20 heures.

Le point à la 85e minute : le Brésil revient dans le match ! 2-1 ! Moins de trois minutes après son entrée en jeu, Renato Augusto, remarquablement servi par Coutinho, ajuste parfaitement sa tête et trompe Courtois pour la première fois de la soirée (76e). Cette partie est loin d'être finie ! D'autant que le Brésil continue de pousser. Augusto est même tout près du doublé : seul aux 18 mètres, il ouvre son plat du pied mais ne parvient pas à cadrer... Le ballon passe à quelques centimètres du poteau (81e).

Le point à la 75e minute : le temps passe pour le Brésil... Et rien ne change. Les joueurs de la Seleçao semblent bien démunis face à la Belgique, peinant à trouver des solutions. Seul Douglas Costa se démène, sur son côté droit, mais son centre est à nouveau repoussé par les deux poings de Courtois (75e). Les Diables rouges se rapprochent des demi-finales, où ils retrouveraient l'équipe de France… sans Thomas Meunier, suspendu après un nouveau carton jaune suite à une faute sur Neymar (71e).

Le point à la 65e minute : le match s'emballe ! Gabriel Jesus se fend d'un petit pont sur Jan Vertonghen avant de tomber dans la surface, face au tacle de Kompany. Après un moment de flottement et l'utilisation de la VAR… Toujours pas de penalty (56e) ! Les Belges ne sont pas pour autant tous regroupés derrière. Eden Hazard, bien servi par De Bruyne sur la gauche, manque même le but du 3-0. Sa frappe du gauche est légèrement trop croisée (62e). Thibaut Courtois, lui, est toujours aussi chaud. C'est encore lui qui repousse le centre de Douglas Costa, entré à la place de Gabriel Jesus (63e). Paulinho ne peut enchaîner… Toujours deux buts d'avance pour les Diables rouges. L'angoisse commence à se lire sur les visages des Brésiliens.

Le point à la 55e minute : le Brésil pousse, Neymar plonge. Le Brésil se fait très pressant depuis le retour des vestiaires. Neymar pénètre dans la surface depuis la gauche et s'écroule au contact de Thomas Meunier. L'arbitre ne bronche pas et l'attaquant du PSG se relève aussitôt (54e). Les images viennent le confirmer : le "Ney" n'est absolument pas déséquilibré par son partenaire en club, mais échappe au carton jaune pour simulation. Plus tôt, Roberto Firmino, lui, n'avait pu que dévier le centre puissant de Marcelo depuis son couloir gauche (51e).

Le point à la reprise : c'est reparti à Kazan ! Les Brésiliens ont 45 minutes pour inverser la tendance. Pour cela, Tite a fait entrer Roberto Firmino à la place de Willian.

Le point à la mi-temps : le Brésil joue en rouge ce soir : 2-0 pour la Belgique à la pause ! Alors que la Seleçao et Thiago Silva avaient trouvé le poteau en début de match, les Diables rouges ont ouvert la marque grâce à Fernandinho, contre son camp (13e). Les Brésiliens ont bien tenté de réagir, mais ont ouvert des espaces aux Belges, qui ne demandaient que ça. Après un superbe travail de Lukaku, De Bruyne a ainsi doublé la mise à la demi-heure de jeu (31e). Si rien ne change, la Belgique pourrait bien être l'adversaire des Bleus en demies.

Le point à la 40e minute : De Bruyne double la mise !!!Lukaku récupère le ballon dans son propre camp. Au prix d'un travail énorme, alliant puissance, vitesse et technique, l'attaquant de Manchester United remonte le terrain sur une quarantaine de mètres avant de servir De Bruyne. Le Citizen n'est pas attaqué par Marcelo et en profite pour décocher une frappe tendue du pied droit, aux vingt mètres. Celle-ci fait trembler les filets d'un Alisson impuissant (31e). 2-0 ! Le Brésil s'est créé plusieurs occasions, mais Courtois semble infranchissable. Le géant belge d'1,99m a été vigilant pour empêcher Meunier de marquer contre son camp après un centre de Marcelo, et impeccable pour sortir la frappe enroulée de Coutinho (37e). Gabriel Jesus, lui, n'a pas cadré sa tête (36e).

Le point à la 30e minute : la Belgique mise sur les contres. Le Brésil a le ballon, les Belges ont la vitesse. Alors que les hommes de Tite butent sur la défense des Diables rouges, à l'image de Marcelo, dont la frappe croisée du gauche est repoussée efficacement par Courtois (26e), Eden Hazard et De Bruyne se montrent très intéressants en phase offensive. Le premier a même réalisé un petit festival de dribbles avant de servir Meunier sur la droite. Le centre du Parisien n'a cependant pas abouti (21e). Il s'en fallait de peu. Neymar, lui, s'est fait soigner la jambe gauche en dehors du terrain.

Le point à la 20e minute : la Belgique prend les devants !!! 1-0 ! Sur leur premier corner de la rencontre, les Diables rouges ouvrent le score grâce à... Fernandinho. Le milieu de Manchester City est gêné par son partenaire Gabriel Jesus et trompe son propre gardien en déviant le ballon du bras gauche (13e). La Belgique était pourtant dominée dans ce début de match. Gabriel Jesus, lui, a essayé de répliquer dans la foulée, mais n'a pu reprendre le centre de Neymar. Mais Thomas Meunier et Thibaut Courtois se sont interposés (15e). Le portier belge s'est montré tout aussi vigilant pour repousser la tentative de Coutinho, des 20 mètres (19e).

Le point à la 10e minute : poteau pour le Brésil ! Le ton est donné dans ce quart de finale ! Si la Belgique a été la première à se mettre en évidence, par une frappe de Kevin De Bruyne trop écrasée (2e), Thiago Silva a trouvé le poteau ! Sur un corner frappé par Neymar sur la gauche, le ballon, légèrement dévié par la tête de Miranda, a atterri sur la cuisse de Thiago Silva, visiblement surpris, mais à deux doigts d'ouvrir le score (8e). Les Belges ont également failli se faire surprendre sur un nouveau corner, depuis la droite cette fois. Mais Paulinho, libre de tout marquage, n'a pu reprendre comme il le voulait (10e). À noter que Neymar semble déjà être la cible d'un traitement particulier. Marouane Fellaini ne s'est d'ailleurs pas privé de lui mettre un coup de coude dans la nuque (6e).

Le point au coup d'envoi : C'est parti entre le Brésil et la Belgique ! Les deux équipes évoluent dans leurs couleurs traditionnelles : la Seleçao en jaune, les Diables rouges... en rouge.

Le point sur les compos : Casemiro suspendu, Marcelo de retour. Si la sentinelle Casemiro est suspendue pour ce quart de finale, son partenaire du Real Madrid Marcelo fait lui son retour au poste de latéral gauche après une douleur au dos. Son homologue côté droit est sans doute le joueur auriverde le moins connu. Son nom : Fagner. Son club : Corinthians. Pour le reste, pas de surprise : l'attaque est évidemment composée du trio Willian-Gabriel Jesus-Neymar.

Côté belge, deux surprises sont à noter, puisque Marouane Fellaini et Nacer Chadli, remplaçants héroïques face au Japon, font leur entrée dans le onze de départ des Diables rouges, respectivement à la place de Yannick Carrasco et Dries Mertens. Conséquence, Kevin de Bruyne, habituellement dans l'axe aux côtés d'Axel Witsel, monte d'un cran pour évoluer avec Romelu Lukaku et Eden Hazard sur le front de l'attaque.