Coupe du monde 2018 : revivez la démonstration de la Belgique face à la Tunisie

, modifié à
  • A
  • A
Face à la Tunisie, Romelu Lukaku a inscrit ses troisième et quatrième buts dans cette Coupe du monde !
Face à la Tunisie, Romelu Lukaku a inscrit ses troisième et quatrième buts dans cette Coupe du monde ! © Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :
Déjà convaincants face au Panama (3-0), les "Diables rouges" se sont qualifiés à 99,99999% pour les huitièmes de finale, samedi à Moscou, au terme d'un match de toute beauté face à la Tunisie (5-2).
L'ESSENTIEL

Un festival, un feu d'artifice... Appelez ça comme vous voulez : la Belgique a fait une véritable démonstration de force (offensive), samedi face à la Tunisie (5-2). Portés par deux doublés de Romelu Lukaku et Eden Hazard, les "Diables rouges" font un très (très) grand pas vers les huitièmes de finale de la Coupe du monde. La Tunisie, dernière du groupe G, est au bord de l'élimination.

>> Revivez la rencontre dans les conditions du direct

BELGIQUE 5- 2 TUNISIE

Buts : E. Hazard (6e, sp, 51e), Lukaku (16e, 45e+3), Bronn (18e), Batshuayi (90e), Khazri (90e+3)

Le point final : la Belgique s'impose 5-2 face à la Tunisie ! Quel régal, de bout en bout ! Eden Hazard et Romelu Lukaku ont été les grands artisans de cette victoire, avec un doublé chacun, quand le cinquième but des "Diables rouges" a été inscrit par Michy Batshuayi, en fin de match. Cinq, c'est presque un moindre mal, tant les Belges ont impressionné offensivement. La Tunisie a été joueuse, mais n'a pu que constater son infériorité. Si le but de Dylan Bronn les a fait espérer quelques minutes, celui de Wabhi Khazri a été beaucoup trop tardif. Sauf incroyable concours de circonstances, la Belgique est en huitièmes de finale. Pour rester en course, la Tunisie, elle, ne peut compter que sur une victoire du Panama, dimanche à 14 heures, face à l'Angleterre.

Le point à la 90e (+3) minute : Batshuayi et Khazri mettent fin au festival ! 5-1, puis 5-2 ! L'attaquant des "Diables rouges" se console après ses ratés successifs en inscrivant son tout premier but en Coupe du monde d'une demi-volée du gauche, parfaitement croisée (90e), et manque même le doublé, à l'entrée de la surface (90e+2). Les Tunisiens, eux, sauvent l'honneur grâce au Rennais Wabhi Khazri, qui reprend de près un bon centre de Naguez (90e+3). La rencontre ne pouvait pas se terminer de plus belle manière !

Le point à la 85e minute : Batshuayi maudit ! Incroyable ! Après sa double occasion, l'ancien Marseillais trouve la transversale face à Ben Mustapha, après un bon travail de Carrasco. Le portier tunisien le met à nouveau en échec à la faveur d'une superbe parade sur sa ligne. "Batsman" n'en revient pas ! Les vagues belges s'enchaînent, et les Tunisiens prennent la marée, alors que la pluie a fait son apparition sur la pelouse.

Le point à la 75e minute : Meriah sauve sur sa ligne devant Batshuayi ! Entré en jeu à la place d'Eden Hazard (68e), Michy Batshuayi, bien servi par De Bruyne est devancé par non moins belle sortie de Ben Mustapha hors de ses 18 mètres (75e). Dans la foulée, l'attaquant du Borussia Dortmund, encore à la conclusion d'une superbe action collective, parvient à le dribbler et croit inscrire le cinquième but de la rencontre... C'est sans compter sur le retour de Meriah, qui sauve sur sa ligne (75e) ! Les Belges ont encore faim !

Le point à la 65e minute : Carrasco proche du cinquième ! Le milieu de l'Atlético de Madrid s'essaye à la frappe enroulée depuis l'angle gauche de la surface. La trajectoire est magistrale, Ben Mustapha battu, mais le ballon passe à quelques millimètres de la lucarne (61e). Roberto Martinez, lui, se permet le luxe de sortir Romelu Lukaku à la 59e minute. Marouane Fellaini fait son entrée, dans un registre plus défensif. Les Tunisiens n'ont cependant pas lâché et essayent de se porter vers l'avant, mais Badri n'a pu reprendre le centre qui lui était adressé (61e), ni tromper Thibaut Courtois sur une frappe de l'axe des 25 mètres, bien captée par le géant belge (65e).

Le point à la 55e minute : Eden Hazard y va de son doublé ! L'attaque belge, c'est de la folie !!! Lancé dans le dos de la défense tunisienne, l'attaquant de Chelsea contrôle de la poitrine, résiste au retour de Benalouane et efface le gardien d'un crochet aérien. Le but est vide, Hazard ne se loupe pas (51e) ! C'est propre, c'est beau, et c'est surtout impressionnant. Les "Diables rouges" en avaient déjà claqué trois au Panama, ils en sont déjà à quatre contre à la Tunisie ! Les Maghrébins étaient pourtant revenus sur le pré avec des intentions, avec Khazri et Badri en animateurs. Le coup est dur à encaisser.

Le point à la reprise : c'est reparti pour cette seconde période, qu'on espère aussi plaisante que la première.

Le point à la mi-temps : la Belgique mène 3-1 à la pause ! Du rythme, du spectacle... Cette première période a été de toute beauté ! Eden Hazard a d'abord ouvert le score sur un penalty litigieux, malgré l'utilisation de la vidéo (6e). Les "Diables rouges" ont ensuite doublé la mise par Romelu Lukaku (16e), avant que Dylan Bronn n'égalise de la tête, à peine 109 secondes plus tard (18e). Le défenseur-buteur est malgré tout sorti sur civière, blessé, tout comme Syam Ben Youssef. Un double coup dur pour les Tunisiens, en jambes offensivement, mais piégés une nouvelle fois en défense par Romelu Lukaku, auteur d'un doublé dans le temps additionnel (45e+3). La Belgique se rapproche à grand pas des huitièmes de finale !

Le point à la 45e (+4) minute : LE DOUBLÉ POUR LUKAKU !!! Après une mauvaise relance de la défense maghrébine, De Bruyne récupère le ballon sur le côté droit et sert Thomas Meunier dans l'axe. Le latéral droit du PSG, très intelligent dans son déplacement, sert parfaitement Romelu Lukaku, qui réalise un merveille de piqué pour tromper Ben Mustapha (45e+3). 2+2 = déjà quatre buts pour l'attaquant de Manchester United dans la compétition, soit autant que Cristiano Ronaldo. Ça fait 3-1 pour la Belgique !

 

Le point à la 40e minute : la Tunisie se montre de plus en plus dangereuse, mais les organismes craquent. Wabhi Khazri se met d'abord en évidence d'une frappe de loin, que Thibaut Courtois, surpris, enlève de sa lucarne en deux temps (33e). Fakhreddine Ben Youssef, lui, réalise un superbe enchaînement poitrine-reprise de volée du droit, mais le cuir fuit le cadre (38e). Romelu Lukaku et Wabhi Khazri, eux, ont dû se faire soigner quelques secondes en touche, tous les deux en raison d'une cheville droite douloureuse. La blessure de Syam Ben Youssef est pour sa part musculaire. Le défenseur caennais est contraint de sortir. Avec l'entrée du joueur de Leicester Yohan Benalouane, c'est déjà le deuxième changement côté tunisien. Le deuxième en défense (40e).

Le point à la 30e minute : l'intensité n'a pas baissé d'un cran. Les deux équipes se projettent vite vers l'avant, à l'image de Lukaku, bien lancé par Kevin De Bruyne mais qui n'a pas réussi à frapper face à la sortie de Ben Mustapha (27e). Et le même Lukaku de décaler Axel Witsel aux seize mètres, dont le tir a été détourné en corner par un pied tunisien (28e). La tentative de Mertens, juste avant, avait elle été captée par le portier des "Aigles de Carthage" (28e), également à leur avantage sur le plan offensif cet après-midi, à l'image d'un Wahbi Khazri en grande forme. Malheureusement pour eux, le défenseur-buteur Dylan Bronn a dû quitter les siens sur civière, après s'être blessé sur un appui (22e)... Hamdi Nagguez a ainsi fait son entrée.

 

Le point à la 20e minute : la Belgique enfonce le clou, la Tunisie réplique tout de suite ! Bien servi par Eden Hazard, Romelu Lukaku enchaîne un contrôle et une frappe croisée du gauche à l'entrée de la surface (16e). Ben Mustapha ne peut rien, 2-0 pour les "Diables rouges" ! Mais Dylan Bronn réduit l'écart dans la foulée, en reprenant d'une belle tête décroisée le coup franc de Wabhi Khazri, tiré depuis la gauche (18e). Ce match est déjà fou ! Et il faut une superbe parade de Farouk Ben Mustapha pour empêcher Yannick Ferreira-Carrasco d'inscrire le quatrième but du match d'une reprise de volée (19e) ! Il n'y a aucun temps mort !

Le point à la 10e minute : Hazard ouvre le score, la VAR encore dans le coup ! Eden Hazard est bousculé par sur Syam Ben Youssef à l'extrême limite de l'entrée de la surface... L'arbitre désigne le point de penalty, conforté par l'assistance vidéo. Une décision litigieuse : sur les images, le contact semble en effet avoir eu lieu légèrement à l'extérieur. Eden Hazard, lui, ne se fait pas prier pour transformer la sentence (6e). 1-0 pour la Belgique ! Les "Diables rouges" voient ainsi leur bon début de match récompensé. Lancé par Thomas Meunier, Romelu Lukaku avait toutefois été trop juste pour conclure devant Farouk Ben Mustapha (3e), avant que le défenseur belge n'écrase un peu trop sa tentative du gauche aux vingt mètres (3e).

Le point au coup d'envoi : c'est parti entre la Belgique et la Tunisie ! Les "Diables rouges" évoluent en jaune, les Tunisiens... en rouge.

Le point sur l'avant-match : avantage Tunisie en tribunes. Dans les travées de l'enceinte du Spartak, les supporters tunisiens sont au moins 15.000, contre 2.000 à 2.500 Belges.

Le point sur les compos : les Belges sans surprise, Khaoui remplace Sliti chez les Tunisiens. Le sélectionneur des Diables rouges a reconduit le même onze que contre le Panama, sans Thomas Vermaelen ni Vincent Kompany, pas suffisamment remis de leurs blessures respectives. Chez les "Aigles de Carthage", organisés en 4-3-3, Saïf-Eddine Khaoui, le milieu offensif de Troyes, a été préféré à Naïme Sliti au coup d'envoi.