Coupe du monde : Jeumont, dans le Nord, vibre pour Pavard

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La petite ville du Nord, dont est originaire le latéral des Bleus, se prépare à célébrer l’enfant du pays lors de la finale de la Coupe du monde, dimanche.  
REPORTAGE

Son visage et ses cheveux bouclés sont affichés un peu partout dans Jeumont. Benjamin Pavard, héros local, fait la fierté de cette ville de 10.000 habitants. C’est là que l’une des révélations du Mondial, qui disputera dimanche à Moscou la finale de la Coupe du monde avec l’équipe de France face à la Croatie, a grandi. Alors forcément, l’espoir est grand dans cette cité du Nord. "On espère bien qu’il soit champion du monde. On le souhaite pour lui, on le souhaite pour Jeumont ", assure Benjamin Saint-Huile, son maire, à Europe 1. "Maintenant, il ne faut préjuger de rien. Mais on a des raisons d’être optimistes et d’être derrière l’équipe de France".

Pavard dit merci dans une vidéo. Ce soutien est arrivé jusqu’aux oreilles du latéral droit. Il y a deux jours, il a pris le temps de remercier les habitants de Jeumont dans une vidéo. "Je vous fais cette petite vidéo pour vous remercier de vos nombreux messages, vos nombreuses vidéos que j’ai pu voir. Malheureusement, je ne peux pas répondre à tout le monde...", y déclare le joueur français. "Je tiens à remercier tout Jeumont, toute la Sambre pour vos messages. Ça me fait vraiment chaud au cœur."

"Il est très, très humble, il ne change pas". Une proximité que confirme son meilleur ami Antoine, un voisin de la famille. Il l’appelle après chaque match. Pour lui, Pavard n’est pas là par hasard. "Il est très, très humble, il ne change pas", assure le jeune homme. "Son père lui a donné la rigueur dès le plus jeune âge. Par exemple avant le soir, il disait ‘va faire 50 jongles, sinon tu sors pas’. Et c’est cette rigueur-là qui plaît."

"S’il gagne cette finale, c’est l’apothéose". Un but sublime contre l’Argentine, une chanson à son nom… Quoi qu’il arrive, pour Hamza Farchich, président de l’US Jeumont, où Benjamin Pavard a joué pendant trois ans, son Mondial est déjà une réussite. "On est fiers. S’il gagne cette finale, c’est l’apothéose. La cerise sur le gâteau. S’il perd malgré tout, on restera quand même très fiers de lui", assure le dirigeant.

Les habitants de Jeumont vont se retrouver à 17 heures devant un écran géant. Ils se prennent tous à rêver d’accueillir dans les prochains jours Benjamin Pavard, la Coupe du monde à la main.