Homer, nouvelle égérie du Vatican

  • A
  • A
Homer, nouvelle égérie du Vatican
@ 20th CENTURY FOX/THE SIMPSON
Partagez sur :

Le journal officiel du Saint-Siège a loué le caractère “catholique“ de la série Les Simpsons.

D’oh ! Homer Simpson, le père de famille de la série éponyme, a été érigé au rang de “bon catholique“ par le très sérieux et souvent austère L'Osservatore Romano. Le journal, publié par le service officiel du Vatican a consacré un article au célèbre père de famille, intitulé Homer et Bart Simpson sont catholiques, se félicitant que la série consacre une place importante aux questions de religion.

“Peu de gens le savent, et il fait tout ce qu’il peut pour le cacher, mais c’est pourtant vrai : Homer J. Simpson est catholique“, écrit ainsi le journal. "Les Simpsons font partie des rares programmes pour enfants dans lesquels la foi chrétienne, la religion et les questions sur Dieu sont des thèmes récurrents", poursuit L'Osservatore Romano.

Homer, adepte de la bière

Certes, la famille Simpson “récite des prières avant les repas et croie, à sa manière, à la vie après la mort", analyse le quotidien catholique. La figure d’Homer Simpson n’entre pourtant pas dans les canons classiques de l’Eglise catholique, ce père de famille atypique vénérant plus la bière Duff et les donuts que la Sainte Trinité.

Dans l’épisode La foi d’Homer (saison 14), le père de famille poursuit l’Eglise de sa communauté pour un accident imaginaire et récupère le bâtiment. Face aux reproches adressés par sa femme, il répond : “T'as raison Marge, je vais me rattraper. Je vais organiser la plus grande fête de la bière que cette Eglise ait connu !“

Pourquoi pas Ned Flanders ?

“Oh Dieu miséricordieux qui a béni l'humanité en lui donnant le ketchup et les frites, aide-moi à retrouver la zapette“, lâche-t-il aussi au cours du même épisode. Bref, de prime abord, Homer Simpson est tout sauf un bon catholique, si ce n’est qu’il vit dans une culture majoritairement chrétienne.

Une autre figure du dessin animé, le voisin Ned Flanders, aurait d’avantage mérité l’étiquette de “bon catholique“. Bigot, bénévole à l’Eglise et constamment en train de respecter les préceptes de l’Eglise, ce personnage ne cesse d’être harcelé par Homer Simpson. Bref, il s’agit d’un martyr humoristique qui semble plus en phase avec le journal du Vatican.

La culture pop pour rajeunir son audience

Ce n’est pas la première fois que le journal du Vatican rend hommage aux Simpson. En 2009, il avait déjà célébré les 20 ans de la série, décrite "réaliste et intelligemment écrite". Et ce malgré "l’excessive grossièreté du langage, la violence de certains épisodes, et certains choix extrêmes des scénaristes".

Sous l’égide de son nouveau rédacteur en chef, L'Osservatore Romano a décidé de redynamiser son style et de ne pas se limiter à la seule actualité religieuse, accordant désormais une place importante à la culture. Cet étrange hommage à l’un des dessins animés les plus populaires du monde semble illustrer cette volonté vaticane de se remettre en phase avec la culture populaire contemporaine.