Twitter supprime ses profils d’œuf, utilisés par les trolls

  • A
  • A
Twitter supprime ses profils d’œuf, utilisés par les trolls
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Le réseau social a "humanisé" la photo de profil par défaut, pensant que l’œuf pouvait être associé aux comportements négatifs des trolls. Une décision inefficace pour certains utilisateurs.

Utilisés par les trolls pour lancer des attaques anonymes sur Twitter, les célèbres "œufs" des profils de certains utilisateurs du réseau social ont laissé place lundi à des silhouettes plus humaines.

Garder "l’œuf" pour troller anonymement. Depuis sept ans, quiconque créait un compte Twitter était dans un premier temps représenté par une icône en forme d’œuf, avant d'être invité à personnaliser son profil avec une véritable photo. "C'était une manière ludique de voir comment les œufs allaient éclore en oiseaux qui allaient envoyer tous les tweets (gazouillis en anglais, ndlr.) que vous voyez sur Twitter!", rappelle le réseau social basé à San Francisco. Certains utilisateurs gardaient l’œuf comme photo de profil pour le plaisir, mais des "trolls" voulant rester anonymes les utilisaient aussi pour publier des commentaires violents. "Nous avons remarqué que certains comptes étaient créés seulement pour harceler les autres, et souvent ils ne prenaient pas le temps de personnaliser leurs comptes", a expliqué Twitter.

Twitter souhaite encourager à télécharger de vraies photos. De ce fait, "on a associé l’œuf à un comportement négatif", au risque de confondre les nouveaux utilisateurs de Twitter avec des trolls, ajoute le réseau social. "La nouvelle image par défaut ressemble davantage à une personne fictive, et nous espérons que cela encouragera les gens à télécharger des images qui les représentent", explique Twitter. Certains utilisateurs se sont moqués de cette décision de Twitter, estimant que supprimer l’œuf au nom de la lutte contre les trolls était superficielle et probablement inefficace.

Twitter avait annoncé en février un renforcement de sa lutte contre les "comptes violents" et hostiles, souvent anonymes. Créés par des trolls, ils ont entravé la croissance du réseau social.