Thalès présente Synaps, sa radio mobile militaire du futur

  • A
  • A
Thalès présente Synaps, sa radio mobile militaire du futur
@ Thalès
Partagez sur :

DÉFENSE - Avec son débit dix fois supérieur au modèle précédent, cette radio doit permettre d'améliorer significativement la communication sur un terrain d'opération militaire.

Petit nom : Synaps. Aspect : ressemble à un gros talkie-walkie. Objectif : devenir la radio mobile militaire du futur. Lors du salon EuroSatory, rendez-vous incontournable des spécialistes de la Défense et de la sécurité, le groupe Thalès a présenté sa dernière nouveauté en matière de communication militaire. Attendu fin 2019, Synaps promet d'être une petite révolution.

Un débit multiplié par dix. "C'est un peu comme ce qu'on a pu avoir quand on est passé du SMS aux réseaux sociaux, ou du vieux Nokia aux smartphones", explique Marc Darmon, directeur adjoint de Thalès. De fait, le débit de la radio sera multiplié par dix. Cela permettra aux soldats d'accéder à des informations instantanées, ce qui n'est pas possible aujourd'hui. Et les militaires seront bien plus nombreux à être mis en réseau en même temps sur le terrain : environ un millier, contre quelques dizaines actuellement.

Toile d'araignée. "En fait, cela revient quasiment à avoir une vraie toile d'araignée de communication entre un groupe de fantassins à un endroit, des véhicules blindés un peu plus éloignés, l'appui aérien et le poste de commandement", poursuit Marc Darmon. "Tous ces gens-là pourront avoir une image partagée de ce qui se passe. Et les ordres se diffuseront de façon très rapide." Les différentes unités en opération auront donc la possibilité de "détecter les menaces et de partager entre elles les informations de situation tactique en temps réel et à très haut débit", promet le groupe industriel.

Objectifs de vente. L'armée de terre française a déjà commandé ces radios nouvelle génération. Certains s'inquiètent néanmoins de savoir si le futur modèle sera bien compatible avec l'ancien, le temps d'équiper tous les soldats. Thalès assure qu'il le sera. L'industriel rêve d'en vendre autant que le modèle précédent : 800.000, répartis dans 50 pays.