Parrot Bebop drone 2, plus autonome et plus robuste

  • A
  • A
Parrot Bebop drone 2, plus autonome et plus robuste
Le Parrot Bebop 2.@ Parrot
Partagez sur :

TEST - Europe1.fr a testé le nouveau drone du constructeur français Parrot, le Bebop 2.

TEST

A première vue, il ressemble trait pour trait à son prédécesseur et pourtant le dernier drone du français Parrot, le Bebop 2, présenté vendredi dernier, apporte plus de nouveautés qu'il ne le laisse paraître. Destiné au grand public, et piloté par une tablette ou un smartphone, nous l'avons testé. 

Plus robuste que le premier modèle. Alors que le premier modèle du Bebop était en partie construit en polystyrène cette nouvelle version est, elle, tout en plastique, ce qui rend le drone plus résistant. Certes plus lourd que le précédent modèle, le Bebop 2 est construit en une seul bloc afin de limiter les risques de casse, un vrai plus. En, effet, seules les hélices sont mobiles et devront d'ailleurs être montées sur le quadricoptère à l'ouverture de la boîte.

25 minutes de vol. Cependant le vrai plus de cette deuxième version du drone vient de son autonomie. Jusqu'à présent très limitée, avec seulement 12 minutes de vol par batterie (une seule batterie présente dans la boite), une seule charge offre sur ce modèle 25 minutes de vol, soit le double par rapport au précédent modèle. Un gain appréciable et qui réduit la frustration jusqu'à présent ressentie après seulement une dizaine de minutes de vol. La recharge est également plus rapide avec 50 minutes par batterie.

Commandé par une tablette ou un smartphone. Principal motif de son succès, la facilité de pilotage du drone reste de mise. Commandé par un smartphone ou une tablette (iOS ou Android) grâce à l'application FreeFlight 3, le drone est simple à utiliser. Un simple appui sur le bouton "Take-off" permet par exemple de faire décoller le drone et le stabiliser à un mètre d'altitude. Deux joysticks affichés à l'écran permettent ensuite de faire avancer/reculer le drone, de le faire monter/descendre ou encore de le faire pivoter sur lui même. On apprécie d'ailleurs particulièrement l'arrivée d'un feu arrière clignotant qui permet de distinguer facilement l'avant de l'arrière de l'appareil.

Une caméra améliorée. Enfin, la caméra a également été améliorée avec un meilleur traitement des images. Filmant en Full HD à 30 images par secondes celle-ci prend également des photos au format RAW afin de permettre leur retouche dans les logiciels de la suite Adobe (Photoshop...). Le redressement des images pris avec l'objectif fish-eye est également mieux intégré.

Un prix en hausse. Seul bémol de ce nouveau modèle : le prix, en hausse, sur les deux versions. La première comprenant uniquement le drone passe ainsi de 499 à 549 euros tandis que la version vendue avec le SkyController (voir encadré) passe de 849 à 949 euros. Le Bebop 2 est d'ores et déjà disponible à la vente. 

Le SkyController en option. En option, Parrot propose une véritable manette pour télécommander son drone. Nommé SkyController, l'accessoire permet de retrouver deux joysticks réels afin de gagner en précision. Une tablette vient également s'intégrer au centre de télécommande afin de recevoir l'image en direct filmée par le drone. Enfin, l'accessoire offre la possibilité d'augmenter la portée du signal du drone jusqu'à son maximum, 2 kilomètres.