Test de l'iPad Pro 10,5 pouces : un ordinateur niché dans une tablette

  • A
  • A
Test de l'iPad Pro 10,5 pouces : un ordinateur niché dans une tablette
Europe 1 a testé le nouvel iPad Pro de 10,5 pouces.@ Grégoire Martinez / Europe 1
Partagez sur :

TEST - Le nouvel iPad Pro de 10,5 pouces doit permettre de relancer les ventes de tablettes Apple. Europe 1 l'a testé.

TEST

L’ordinateur de demain. C’est ainsi qu’Apple voyait sa tablette lors de son lancement initial, en 2010. Depuis, force est de constater que le bilan est mitigé. L’iPad, et plus généralement les tablettes, n’ont pas remplacé les ordinateurs. Pire, depuis plusieurs trimestres, les ventes de ses ardoises tactiles sont décevantes. Et si Apple est toujours leader sur le marché, avec ce nouvel iPad Pro de 10,5 pouces, la marque à la pomme veut aller plus loin et remettre l’iPad sur le devant de la scène. Un pari réussi ?

Une tablette agrandie, mais compacte

En avril dernier, nous avions testé le nouvel iPad entrée de gamme d’Apple. Doté d’un écran de 9,7 pouces, il venait se cogner dans la gamme avec l’iPad Pro de 9,7 pouces sorti un an plus tôt. C’est désormais terminé. L’iPad entrée de gamme conserve un écran de moins de 10 pouces, le format initial des tablettes Apple, tandis que le nouvel iPad Pro s’octroie un écran de 10,5 pouces. Malgré cette extension de l’écran et pour éviter que la tablette ne devienne trop volumineuse, les bords autour de la dalle tactile ont été réduits. En ressort, une prise en main quasi-inchangée et très agréable. Surtout, son poids, inférieur à 500 grammes, permet de la transporter facilement.

DSC_0266

Le design, lui, reste celui éprouvé de la gamme de tablettes de la firme. Des courbes arrondies, un connecteur Lightning pour la recharge sur la tranche inférieure et un capteur photo arrière dépassant légèrement de la coque de la machine. Les coloris restent également similaires aux précédents modèles avec du gris sidéral (notre modèle de test), de l’argent, de l’or et du rose gold.

10,5 pouces, le bon format

A l’usage, on ressent rapidement la différence entre l’écran de 9,7 pouces du modèle précédent et la dalle de 10,5 pouces intégrée dans cette édition 2017. L’iPad est par exemple capable d’afficher plus de données sur les pages Internet. Il devient aussi plus agréable de consulter des photos ou des vidéos. Mais outre un changement de taille, l’écran a subi plusieurs améliorations. Il est notamment annoncé comme plus lumineux, et comme moins sensible un reflet, un point qui semble se confirmer après quelques jours de test en extérieur.

Pourtant, la véritable nouveauté, un peu technique certes, mais qui change tout est l’augmentation du taux de rafraîchissement de l’écran. Cette vitesse, jusque-là plafonnée à 60Hz, passe à 120Hz. Alors, qu’est-ce que taux de rafraîchissement ? Tout simplement la vitesse à laquelle les pixels se mettent à jour pour changer l’affichage de l’écran. Lorsque l’on ouvre une nouvelle application ou que l’on navigue dans un menu par exemple. Autrement dit, grâce à ce doublement de la vitesse de rafraîchissement, les animations et la navigation parait plus fluide. Était-ce indispensable ? Non, jusqu’à présent personnne ne s’était penché sur la question. Est-ce visible ? Oui, clairement. L’écran renvoie la très agréable impression qu’il réagit instantanément. Est-ce utile ? Oui, si bien que l’on se surprend à trouver lent l’écran des précédents iPad.

DSC_0273

Avec cet écran, Apple a opté pour ce qu’il y a de mieux sur le marché et cela s’avère particulièrement utile sur un modèle qui se destine, comme son nom l’indique, notamment aux professionnels. Car outre une plus grande fluidité des animations, le passage à 120Hz permet au stylet, l’Apple Pencil, de sembler plus fluide. La latence qui pouvait exister entre le toucher de l’écran avec la pointe du crayon et l’apparition d’une courbe sur l’écran a disparu. Pratique pour les graphistes et les preneurs de note compulsifs.

Un iPad surpuissant

Pour convaincre ceux qui ne sont pas fans du dessin et préfèrent le montage vidéo ou la création d’animations 3D, la firme a intégré dans sa tablette un processeur A10X, annoncé comme 30% plus rapide que son prédécesseur. Et si l’on se gardera bien de valider ou non cette amélioration précise de la puissance, le ressenti est particulièrement satisfaisant. Nous n’avons remarqué aucun ralentissement lors de nos montages vidéos, pourtant particulièrement gourmands en puissance. De même, les jeux les plus puissants ne posent pas de problème.

DSC_0324

Pour répondre aux besoins des entreprises et permettre le stockage de nombreux documents, Apple a modifié les capacités de stockage de ses tablettes. La version 32Go s’éclipse ainsi au profit d’une version 64Go en entrée de gamme. Les plus gros utilisateurs pourront, eux, opter pour les versions 256Go, et désormais 528Go. Avec de telles capacités, dont certaines sont supérieures à celles des ordinateurs, la volonté de remplacer l’ordinateur est à peine masquée.

iOS 11, la mise à jour qui changera tout

C’est sous iOS 10, la dernière version du système d’exploitation de l’iPad disponible, que nous avons testé le dernier né de la gamme des tablettes à la pomme. Mais la prochaine mise à jour majeure, iOS 11, annoncée début juin, changera beaucoup de choses pour cet iPad. Curiosité oblige, nous avons installé la version réservée aux développeurs d’applications, à la fin de notre test. Et de fait, les changements sont radicaux.

La tablette que nous avions dans les mains depuis quelques jours s’est transformée en véritable ordinateur. Un dock plus complet à fait son apparition en bas de l’écran et est accessible depuis n’importe quelle page. Le mode multi-tâche a également été amélioré pour permettre de passer d’une application à l'autre plus facilement. Le glisser-déposer fait, lui, son apparition et permet d’afficher plus facilement deux applications en simultanée sur l’écran. Enfin, la nouvelle application Fichiers permet de retrouver et d’organiser tous ses documents dans un seul et même lieu. On découvre en quelque sorte un iPad qui aurait avalé un Mac.

La bonne formule

Ce nouvel iPad marque l’entrée de la tablette d’Apple dans une nouvelle ère. Et l’arrivée, à l’automne d’iOS 11 ne fera qu’achever ce changement. La marque à la pomme semble enfin avoir trouvé la bonne formule pour répondre aux besoins des professionnels et des particuliers les plus exigeants avec une ardoise tactile. Mais pour se l’offrir, attention au porte-monnaie. Comptez à partir de 739 euros pour la version 64Go, à quoi il peut être intéressant de rajouter 179 euros pour s’offrir la nouvelle "protection clavier", particulièrement confortable pour saisir de longs textes.