On a testé Google Home mini, l'enceinte intelligente abordable

  • A
  • A
On a testé Google Home mini, l'enceinte intelligente abordable
L'enceinte Google Home mini est disponible en France.@ Google
Partagez sur :

Commercialisée en France à partir de 59 euros, Google Home mini est le modèle le plus abordable. 

TEST

Le même en plus petit. C'est probablement la façon la plus simple de présenter la nouvelle enceinte intelligente Google Home mini commercialisée en France depuis quelques jours. Plus compacte, mais intégrant, comme son aîné, l'assistant intelligent de Google, Assistant, la petite enceinte arrive-t-elle à rivaliser avec le modèle actuel ? Europe 1 l'a testée durant plusieurs jours.

Plus discrète et plus esthétique

La première version de Google Home, disponible en France depuis le début du mois d'août, était déjà assez réussie en termes de design. Mais face à Google Home mini, force est d'avouer qu'elle fait pâle figure. Le nouveau modèle de la gamme Home s'avère en effet bien plus discret et bien plus esthétique que son prédécesseur. De la forme et de la taille d'un galet, Home mini est disponible dans plusieurs coloris : gris anthracite, gris clair et rose corail. De quoi lui permettre de s'intégrer dans n'importe quel environnement.

Pour la commander, quatre LED ont été placées sur la face supérieure de l'appareil. Elle s’allume notamment lorsque Google Home écoute ce que son propriétaire est en train de lui demander. Car comme son aîné la simple prononciation de "Ok Google" ou de "Dis Google" suffit à réveiller l'enceinte avant de lui poser une question. Le tout fonctionne après un rapide paramétrage sur son smartphone (iPhone et Android) et la configuration de la connexion Wi-Fi.

Google Assistant, égal à lui même

A l'intérieur, Google Assistant fait son office et propose exactement les mêmes fonctionnalités que sur les autres enceintes de la gamme. L'enceinte est donc capable de répondre aux questions des utilisateurs en fonction du contexte dans lequel elles sont posées. Mais en plus de cela, Google Assistant est désormais capable de reconnaître quel membre de la famille lui pose une question et d'adapter sa réponse en conséquence. Si c'est le papa qui pose une question, alors Google Assistant répondre à partir de son agenda. Si c'est le fils, c'est son calendrier qui sera utilisé.

Pour bénéficier du maximum de fonctionnalités, il est préférable de disposer chez soi de plusieurs accessoires connectés qui pourront être commandés à la voix. Les ampoules connectées de Philips, les Hue, sont un bon moyen de débuter. Les thermostats connectés, ceux de Nest ou de Netatmo par exemple, peuvent aussi s'avérer bien pratiques. Le Chromecast, petite clé HDMI à brancher sur son téléviseur et qui connecte n'importe quel écran, est tout aussi utile. Car à défaut, les options proposées par Google Home restent assez limitées.

Côté audio, Google Home mini détecte bien la voix de ses utilisateurs et il n'est pas nécessaire de parler trop fort ou de se trouver trop près de l'enceinte pour que la reconnaissance fonctionne. La qualité du son, elle, est parfaite pour les réponses de l'assistant, mais mieux vaut en revanche ne pas essayer se servir de Home mini pour écouter de la musique trop fort. Au mieux, l'enceinte pourra servir de solution d'appoint, mais le son est assez moyen.

Un très bon rapport qualité/prix. Pour 59 euros, Google Home mini offre un rapport qualité/prix difficilement égalable. La petite enceinte de Google est en effet la plus abordable du marché, mais propose exactement les mêmes fonctionnalités que son aînée, vendu près de 100 euros plus cher. Pour quiconque veut débuter dans la maison connectée et les assistants intelligents, Google Home mini s'avère donc être une bonne solution.